Pumpkin Automne Challenge – Bilan

Salut à tous ! Nous voici au premier décembre et il est temps de faire un bilan de Pumpkin Autumn Challenge !

N’ayant pas tout lu, je vais  vous présenter menu par menu ce que j’ai pu lire ou non :

MENU AUTOMNE FRISSONNANT :

Hex Ce roman de Thomas Olede Heuvelt était un plaisir à lire. Il m’a bel et bien fait frissonner et plus que ça même. Pour voir un avis plus constructif vous pouvez aller lire ma chronique .

Homme et mer Ce court roman d’Hemingway a enchanté une de mes nuits d’insomnie. Contre toute attente je me suis prise d’interêt pour cette pêche qui s’éternise sur une trentaine de pages. Je me suis bien attachée au vieil homme qui est de plus en plus touchant au dur et a mesure de l’histoire.

Livre non lu : Jolis Jolis monstres de Julien Dufresne Lamy. Contre toute attente alors que ce livre faisait partie de mes grosses envies de la rentrée littéraire je ne l’ai pas encore acheté…

MENU AUTOMNE ENCHANTEUR :

Lestat Ce roman est pour moi en cours de lecture, il fera l’objet d’une chronique dès que je l’aurai fini, mais sachez que pour l’instant j’aime beaucoup.

Sorcieres Cet essai de Mona Chollet a pour moi été un électrochoc puissant. Il a réveillé ma fibre féministe déjà très présente. Vous pouvez d’ailleurs voir ici ma chronique sur ce livre.

Livres non lus : Outlander de Diana Gabaldon pour la simple raison qu’il est encore au fond d’un carton que je n’ai toujours pas récupéré…. et Into the wild de John Krakauer qui est le livre que je voulais lire en dernier et que je n’ai donc pas eu le temps de lire.

MENU AUTOMNE DOUCEUR DE VIVRE :

Eragon fourchette Quel bonheur de retrouver Eragon et les personnages de la saga dans ce livre de nouvelles ! Certaines m’ont plus plu que d’autres mais dans l’ensemble les contes de ce livres sont bons.

Livres non lus : Au pays des contes de Chris Colfer qui est lui aussi dans un carton avec pleins de mes livres de poches et Legendary

MENU AUTOMNE ASTRAL :

Figures de l'ombre On ne peut pas vraiment dire que j’ai lu ce livre car je n’ai pas du tout accroché et ai abandonné au bout de cinquante pages. Peut être regarderai-je tout de même le film car cette histoire m’intéresse tout de même.

Cinder Je crois que ce roman est mon préféré dans tous ceux qu ej’ai lu. L’écriture est fluide et on rentre très facilement dans cet univers steam-punk. L’adaptation du conte de Cendrillon est vraiment un délice !

azkaban Ce roman est là encore en cours de lecture, mais tout le monde sait que je l’adore déjà !

Bon alors le bilan est assez mitigé puisque je n’ai lu que 7 romans sur 13 et abandonné un. En tout cas j’ai pris beaucoup de plaisir à faire pour la première fois ce challenge.

Pour ce qui est du CWC, je ne le ferai pas cette année, n’ayant pas beaucoup de livres de noël à lire et préférant me concentrer sur un challenge lecture plus personnel : lire un maximum de livres de ma liseuse, je vous en parle dans un autre article prochainement !

Hex – Thomas Olde Heuvelt

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler d’une lecture horrifique glaçante ouverte pour le PAC 2019 : Hex de Thomas Olde Heuvelt

Hex

Résumé :

Quiconque né en ce lieu est condamné à y rester jusqu’à la mort. Quiconque y vient n’en repart jamais. Bienvenue à Black Spring, charmante petite ville de la Hudson Valley. Du moins en apparence : Black Spring est hantée par une sorcière, dont les yeux et la bouche sont cousus. Aveugle et réduite au silence, elle rôde dans les rues et entre chez les gens comme bon lui semble, restant parfois au chevet des enfants des nuits entières. Les habitants s’y sont tellement habitués qu’il leur arrive d’oublier sa présence. Ou la menace qu’elle représente. En effet, si la vérité échappe de ses murs, la ville tout entière disparaîtra. Pour empêcher la malédiction de se propager, les anciens de Black Spring ont utilisé des techniques de pointe pour isoler les lieux. Frustrés par ce confinement permanent, les adolescents locaux décident de braver les règles strictes qu’on leur impose. Ils vont alors plonger leur ville dans un épouvantable cauchemar…

Mon avis :

Ce livre faisait partie de mon menu Automne Frissonnant et il y était très bien placé ! En effet, on se retrouve coincé dans le village de Black Spring comme les habitants au côté d’une sorcière aux yeux et lèvres cousus. Dans ce roman, j’ai beaucoup aimé la manière dont la tension monte. En effet, au début même si la sorcière nous semble étrange on se dit qu’après tout si on ne l’embête pas trop, on peut s’y accommoder un peu. Puis petit à petit, de part les différentes pensées que celle-ci évoque aux habitants on s’en méfie voire on la craint totalement.

On trouve entre ces pages foison de personnages qui ont le droit de voir leur point de vue exposé. Mais cela n’est pas un problème, au contraire l’histoire en est fortement enrichie car chacun a un avis différent sur la sorcière de Black Spring ! On aime en détester certains et essayer d’en comprendre d’autres.

Dans la dernière partie du livre, on bascule dans l’horreur pure et dure et on appréhende presque chaque page que l’on doit tourner, c’est pourquoi je conseille cette lecture si vous avez envie d’une bonne lecture d’Halloween pour vous faire frisonner.

Citations :

”Si tu sacrifies quelque chose qui n’a pas d’importance à tes yeux, ça ne sert à rien”

”Si vous tombez sur un rond de sorcières, faites bien attention de passer à côté les yeux clos.”

”On n’est jamais à l’abri d’une mauvaise rencontre.”

Sorcières, la puissance invaincue des femmes- Mona Chollet

Salut à tous !

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler d’un essai passionnant : Sorcières, la puissance invaincue des femmes de Mona Chollet.

Sorcieres

Résumé :

Tremblez, les sorcières reviennent ! disait un slogan féministe des années 1970. Image repoussoir, représentation misogyne héritée des procès et des bûchers des grandes chasses de la Renaissance, la sorcière peut pourtant, affirme Mona Chollet, servir pour les femmes d’aujourd’hui de figure d’une puissance positive, affranchie de toutes les dominations.
Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure de la sorcière. Elle est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l’Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ?

Ce livre explore trois archétypes de la chasse aux sorcières et examine ce qu’il en reste aujourd’hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante – les veuves et les célibataires furent particulièrement visées ; la femme sans enfant – l’époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité ; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d’horreur.

Mais il y est aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s’est développé alors tant à l’égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever.

Mon avis :

Dans cet essai Mona Chollet nous parle de sorcières. Non pas celles fictives comme Hermione Granger ou Sabrina mais plutôt celles qui ont réellement péri sur un bûcher. Ce livre s’axe sur trois différentes catégories de femmes punies pour sorcellerie : les célibataires, celles qui ne veulent pas d’enfant et les vieilles personnes. Mona Chollet s’appuie sur ces trois piliers pour analyser ce qu’il reste de cette peur des sorcières dans notre société.

Ce livre est un essai qui m’a fait beaucoup réfléchir. Au fond, ce que l’auteur raconte je le savais, je le pressentais. Mais cette dernière a réussi à mettre des mots sur ce fourmillement de pensées qui est le mien. Elle propose une grille de lecture, à travers cette image de la sorcière, très intéressante, à laquelle nous n’aurions pas forcément pensé.

Ce livre m’a fait passer par un tas d’émotions mais celle qui a dominé est la colère. Colère parce que certaines de mes pensées qui étaient assez évanescentes se sont retrouvées écrites noir sur blanc et que j’ai pu alors comprendre et appréhender mieux avec un éclairage nouveau certains épisodes de ma vie. Mais outre la colère, je trouve ce livre très utile pour comprendre ce qui se joue envers les femmes ”hors la norme” de nos jours.

De plus, cet essai est une mine d’or en terme de références, je ne compte pas le nombre de livres ou essais cités dans lesquels j’ai eu envie de me plonger directement, chose que je ferai certainement !

Pour conclure, je conseillerai ce livre aux femmes mais aussi aux hommes qui s’intéressent au féminisme et qui veulent avoir des armes, des clés à apporter à leur réflexion.

Citations :

”Il m’a fallu du temps pour comprendre que l’intelligence n’est pas une qualité absolue, mais qu’elle peut connaitre des variations spectaculaires en fonction des contextes dans lesquels nous nous trouvons et des personnes que nous avons en face de nous”

”Si vous êtes une femme et que vous osez regarder à l’intérieur de vous-même, alors vous êtes une sorcière.”

”La sorcière incarne la femme affranchie de toutes les dominations, de toutes les limitations: elle est un idéal vers lequel tendre, elle montre la voie.””

Le comte de Monte-Cristo – Alexandre Dumas

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler d’une lecture que je devais faire depuis un bon bout de temps maintenant. Il s’agit du Comte de Monte Cristo d’Alexandre Dumas.

 

Monte

Mon avis :

Pour une fois, je vous épargnerai le résumé de l’éditeur qui en dévoile un peu trop à mon goût. Même si on connait tous ou presque l’histoire d’Edmond Dantès, il peut être bien de ne pas tenter de tout se rappeler afin de se laisser porter par les surprises de la lecture.

Dans ce roman, on retrouve de nombreux personnages. Mais ces personnages sont tous liés à un chose : le destin d’Edmond Dantès. Destin à la fois tragique et magnifique. En effet, ce dernier est victime d’une machination montée par ses amis, mais il n’aura ensuite de cesse de vouloir se venger.

Ce premier tome qui pose bien plus que les premiers jalons de l’histoire est totalement fascinant. L’intrigue est claire et on ne peux que compatir au sort de notre personnage principal.

Le seul bémol à ce roman est sa fin, ou plutot les trois derniers chapitres que j’ai personnellement trouvé longs et même s’ils semblent emplis de mystères , sans grand intérêt pour le lecteur. Seule la toute fin donne envie d’aller se plonger dans la lecture du tome 2, lecture que je diffère personnellement à le fin du PAC.

Pour conclure, je vous conseille ce livre si vous voulez vivre des aventures tout en vous attachant fortement au héros.

Citations :

”L’incertitude c’est encore l’espérance”

”A tout maux il y a deux remède : le temps et le silence”

”On n’est jamais quitte envers ceux qui nous ont obligés, dit Dantès, car lorsqu’on ne leur doit plus l’argent, on leur doit la reconnaissance”

 

Mon Pumpkin Automne Challenge 2019

Bonjour à tous !

Me revoilà, et non mon concours n’aura pas eu ma peau, pour vous écrire de nouveaux articles, et partager avec vous cette passion qu’est la lecture. Et pour ce faire pourquoi ne pas commencer avec un CHALLENGE !

Je vais vous parler du Pumpkin Automne Challenge organisée par Guimause . Il s’agit de la toute première fois où je participe, mais cela ne me fera que du bien.

Alors pour bien commencer voici les différents et alléchants menus :

MENUS 2019

Voici maintenant mes choix de lecture, avec leurs liens livraddict :

MENU AUTOMNE FRISSONNANT :

MENU AUTOMNE ENCHANTEUR

  • Down by the saley gardens : Outlander tome 1 de Diana Gabaldon
  • Mon voisin le Kodama : Into the wild de Jon Krakauer
  • Misty Day : Lestat le vampire d’Anne Rice, parce qu’après tout les vampires sont bien des êtres revenus à la vie.
  • Prenez Garde aux souliers pointus : Sorcières de Mona Chollet, qui me permet de lire du féminisme tout en parlant des sorcières.

MENU AUTOMNE DOUCEUR DE VIVRE

MENU AUTOMNE ASTRAL :

 

Vous pouvez ici trouver ma liste sur Livraddict.

Si certains aimeraient faire une Lecture commune n’hésitez pas à vous manifester, plus on est fou plus on lit !

Le bonheur au pied du sapin -Holly Jacobs

Salut à tous, aujourd’hui je vous retrouve avec ma seconde lecture du Cold Winter Challenge 2018 Le bonheur au pied du sapin de Holly Jacobs

le bonheur au pied du sapin

Résumé :

Prénom : Maeve. Profession : ange gardien.

« Je ne peux pas sauver le monde, mais je peux essayer. » Telle est la devise de Maeve. Alors forcément, lorsqu’une terrible tempête de neige amène à Valley Ridge une famille en détresse, elle n’hésite pas à lui offrir l’hospitalité. Déjà, elle n’a plus qu’une idée en tête : aider les Myers à se loger dans une jolie maison, remplie d’amour… avant Noël ! Hélas, si tout le monde dans la petite ville lui propose de l’aide, Maeve se heurte vite à Aaron Holder. Aaron, son nouveau voisin qui, non content de compromettre ses plans, ne semble absolument pas prêt à se laisser gagner par l’esprit de Noël…

Mon avis :

Cette lecture entrait dans la catégorie ”La magie de noël” et pour nous vendre de la magie, il nous en vend. Une magie pourtant bien ordinaire appelé générosité mais une magie qui nous entraîne et nous fait tourner les pages sans nous en rendre compte.

Les personnages féminins de ce roman sont attachants à souhait. Elles sont plein de générosité, de gentillesse, et cela donne envie de trouver des voisines aussi sympathiques que ces deux personnages. Les personnages masculins sont eux un peu plus agaçants, mais on finit tout de même par s’attacher à eux.

J’avais pris ce roman dans l’espoir de lire une histoire romantique à souhait, mais ce n’est pas l’amour naissant entre Aaron et Maeve qui m’a le plus intéressée. L’histoire de solidarité dans le village de Valley Ridge est beaucoup plus prenante. J’ai d’ailleurs appris que ce roman était une suite, que trois autres histoires avait été publiées sur Valley Ridge et ses habitants, mais rien qui ne perturbe la compréhension du roman puisque des remises en contexte sont effectuées lorsque nous en avons besoin.

Lors de la lecture de ce roman, j’ai validé les catégories ”Couverture de Noël”, ”Romance de Noël”, ”Couverture avec de la neige”, ”Boire un thé de Noël”, ”Partir en promenade”, ”Jouer à un jeu de société”, ce qui me fais 6 points de plus, soit 9 points.

Pour conclure, je vous conseille ce roman si vous voulez lire une belle histoire de solidarité, couplé à une mignonne histoire d’amour.

 

Citations :

”Quelle femme singulière ! Attachée à ses bouquins comme s’il s’agissait d’êtres vivants. Jamais il n’aurait cru cela possible.”

”J’ai appris que la notion d’un chez-soi dépend moins du lieu que des gens qui t’entourent”

Cantique de Noël – Charles Dickens

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous parle de ma première lecture du Cold Winter Challenge, Cantique de Noël de Charles Dickens.

Scooge

Résumé :

Le soir de Noël, un vieil homme égoïste et solitaire choisit de passer la soirée seul. Mais les esprits de Noël en ont décidé autrement. L’entraînant tour à tour dans son passé, son présent et son futur, les trois spectres lui montrent ce que sera son avenir s’il persiste à ignorer que le bonheur existe, même dans le quotidien le plus ordinaire.

Mon avis :

Voilà un certain temps que livre traînait dans ma PAL. Quoi de mieux que le Cold Winter Challenge 2018 pour enfin me le faire ouvrir ! Ce dernier entrait dans la catégorie ”Flocons Magiques” et j’ai trouvé cette lecture vraiment parfaite pour me lancer dans le challenge !

Ce classique de noël nous plonge dans l’ambiance de cette période avec des gens heureux à l’idée des fêtes et du bonheur qu’elles apportent. Le seul que cela ennuie c’est Mr Scrooge, si avare qu’il ne veut rien dépenser pour Noël. Mais il recevra la visite de trois fantômes qui lui montreront de nombreuses images.

Avec ces fantômes nous voyons comment un Homme peut changer entre son enfance et sa vie adulte. Les images nous crèvent le coeur les unes après les autres, et on en vient à plaindre Scrooge alors qu’on début on aurait eu tendance à le détester.

Le livre est court et se lit très rapidement, on sort de là avec l’envie d’être doux, cordial et d’adorer les fêtes.

Dans les catégories bonus j’ai pu valider ”Un classique de Noel” , ”Boire un thé de Noel” et ”Partir en promenade” ( au marché de Noel !) : Ce qui me fait 3 points.

Pour conclure, je vous conseille ce roman si vous voulez vous glisser doucement dans l’ambiance des fêtes !

Citations :

”Si je pouvais en faire à ma tête, continua Scrooge d’un ton indigné, tout imbécile qui court les rues avec un joyeux Noël sur les lèvres serait mis à bouillir dans la marmite avec son propre pudding et enterré avec une branche de houx au travers du coeur. C’est comme ça”

”Voulez-vous donc décider quels hommes doivent vivre, quels hommes doivent mourir ? Il se peut qu’aux yeux de Dieux vous soyez moins digne de vivre que des millions de créatures semblables à l’enfant de ce pauvre homme.”

”Par une heureuse, juste et noble compensation des choses d’ici-bas, si la maladie et le chagrin sont contagieux, il n’y a rien qui le soit plus irrésistiblement aussi que le rire et la bonne humeur”

Le Cold Winter Challenge 2018

Nous voilà enfin à la tant attendue période de l’année pour ceux qui aiment le froid,, noël et…le Cold Winter Challenge. Encore cette année c’est Margaud Liseuse qui s’occupe de le lancer !

Les thèmes sont les même que l’an dernier ce qui m’a permis ( ô joie !) de pouvoir réinsérer certains livres que je n’avais pas pu lire l’an dernier ( mon cold winter challenge avait était si peu efficace..). Mais commençons par le début, pour ceux qui ne connaissent pas ce challenge en voici la description : ”On se réserve une petite pile à lire spéciale hiver et on pioche dedans sur toute la durée du challenge. L’avantage, c’est qu’on y met le nombre de livres que l’on souhaite, en lien avec la saison froide, les fêtes, ou pas du tout. Le but c’est de se faire plaisir, de se donner un petit challenge personnel, et de se dépasser si on en a envie.” Nous avons pour cela le choix entre 4 menus que voici affiché : 

menus

Des petits défis ont aussi été ajoutés :

bonus.jpeg

Pour ma part, j’ai choisi des livres dans toutes les catégories, voici ma sélection :

Flocons magiques  De ma Pal de l’an dernier on retrouve Le drôle de Noel de Scrooge de Dickens, qui est un conte que je pense reellement apprécier. Pour Les étoiles de Noss Head, il s’agira d’une relecture, mais c’est la parfaite occasion de m’offrir la version illustrée de ce roman que j’aime tant ! Enfin on trouve Une seconde avant Noel de Romain Sardou

La magie de noel Le menu ”La magie de Noël” n’est constitué que de romans que je souhaitais lire l’an dernier. Deux petites romances comme je les aime La danse hésitante des flocons de neige de Sarah Morgan et Le bonheur au pied du sapin de Holly Jacobs, vous n’imaginez pas à quel point j’ai hâte de les ouvrir, à force de les avoir laissé dans ma PAL et m’être forcé à attendre ce challenge. Enfin Lettres du père noël de Tolkien ne sera que réjouissant.

Marcher dans la neige Le nature writting n’est pas un genre que je privilégie d’habitude,mais en période hivernale je me suis dit qu’une Sylvain Tesson ne pouvait être qu’apaisant en tout cas c’est ce que m’avais fait ressentir Dans les forêts de Sibérie, j’espère que L’axe du loup jouera son rôle. Pour Un monde sauvage, je l’ai pioché dans des listes d’autres blogueuses et il m’intéressait !

Stalactites ensanglantées Le thriller ou polar est un genre que j’apprécie mais que je ne fréquente vraiment pas assez, c’est pourquoi je suis bien contente de le voir revenir lors du challenge. Là encore La princesse des glaces de Camilla Läckberg est un roman qui était déjà présent dans ma PAL de l’an dernier. Quant à Enfant 44 , le sujet m’intéresse fortement.

Je vous retrouverai pour chroniquer tous les romans que j’aurai réussi à lire. J’ai eu beaucoup de mal à faire un tri, car j’aurai aussi bien aimé commencé Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban en VO ou Anna Karenine mais je ne suis pas sûre d’en avoir réellement le temps.

De plus, le Cold Winter Challenge marque la troisième année d’activité du blog !

Le Maître des illusions – Dona Tartt

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de Le Maître des illusions de Dona Tartt

Le maitre des illusions

 

Résumé :

En décrochant une bourse à l’université de Hampden, dans le Vermont, Richard Papen ne laisse pas grand chose derrière lui : la Californie, qui lui déplaît ; son adolescence, faite de souvenirs incolores ; et ses parents, avec qui il ne s’entend pas. Hampden est une porte de sortie inespérée, l’opportunité de vivre une nouvelle vie. Passées quelques semaines, il est bientôt attiré par un professeur atypique, Julian Morrow, esthète capricieux qui enseigne les lettres classiques à cinq étudiants apparemment très liés. Contre l’avis de ses professeurs, il tente de s’introduire dans le groupe de ces jeunes gens marginaux sur qui courent les plus folles rumeurs. Et il est loin d’imaginer ce que lui coûtera sa curiosité.

Mon avis :

J’ai découvert ce roman grâce à la vidéo de Lemon June. Cette dernière était tellement emballée sur cette histoire que ma curiosité a été aiguisée. Heureusement la médiathèque de mon village possédait le livre, j’ai alors pu m’y lancer rapidement.

Dans l’ensemble, le roman est très intéressant, il est la définition même de la notion de tragédie. Les personnages sont empêtrés dans un quelque chose dont la fin ne peut être que dramatique.

Dans ce roman, nous suivons un groupe d’amis aux personnalités plus qu’étonnantes et fascinantes. Ce groupe est tellement soudé qu’au début on a parfois du mal à différencier qui est qui. Mais une fois ce travail fait, on entre facilement dans le groupe et on aime voir comment les liens entre ces adolescents évoluent.

Le drame qui constitue le nœud de ce roman est annoncé dès les premières pages.Le roman va alors dérouler les événements d’avant et ceux d’après. Ainsi, même si parfois il y a quelques longueurs, le lecteur à tout de même envie d’avancer, de tourner les pages pour enfin comprendre le pourquoi du comment, et je vous avoue que quelques passages sont terrifiants d’un point de vue psychologique.

Pour conclure, je ne peux que vous conseiller de ne pas vous effrayer de la taille de ce mini-pavé. Si vous aimez voir les évolutions psychologiques des personnages vous serez gâtés par ce roman, et si vous n’aimez pas cela, vous pouvez l’ouvrir quand même, l’histoire est si riche que je suis sûr.e que vous trouverez votre bonheur.

Citations :

”Les choses les plus terribles et sanglantes sont parfois les plus belles.”

”Après tout, l’attrait de ne plus être soi-même, fût-ce pour peu de temps, est très puissant. Échapper au mode cognitif de notre expérience, transcender l’accident de son propre moment d’existence.”

 

N’essuie jamais de larmes sans gants -Jonas Gardell

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de N’essuie jamais de larmes sans  de Jonas Gardell.

CVT_NEssuie-Jamais-de-Larmes-Sans-Gants_1293

 

Résumé :

1982. 
Rasmus vient d’avoir son bac et quitte la Suède profonde pour la capitale. À Stockholm, il va pouvoir être enfin lui-même. Loin de ceux qui le traitent de sale pédé. Benjamin est Témoin de Jéhovah et vit dans le prosélytisme et les préceptes religieux inculqués par ses parents. Sa conviction vacille le jour où il frappe à la porte d’un homme qui l’accueille chaleureusement, et lui lance : « Tu le sais, au moins, que tu es homosexuel ? » 
Rasmus et Benjamin vont s’aimer. Autour d’eux, une bande de jeunes gens, pleins de vie, qui se sont choisis comme vraie famille. Ils sont libres, insouciants. Quand arrive le sida. Certains n’ont plus que quelques mois, d’autres quelques années à vivre. Face à une épidémie mortelle inconnue, toutes les politiques sociales ou sanitaires du « modèle suédois » échouent. Les malades séropositifs sont condamnés à l’isolement et à l’exclusion. 
Un témoignage unique sur les années sida, un roman bouleversant.

Mon avis :

Je vous présente ici mon coup de coeur de l’été 2018. N’essuie jamais de larmes sans gants a été un vrai coup de poing.

Commençons par parler de l’écriture de Jonas Gardell. Celle-ci est d’une justesse incroyable. Tous les mots résonnent fortement, et amènent  en même temps une force poétique énorme. Les personnages sont très nombreux et sont tous très attachants. Même ceux que l’on aperçoit que brièvement nous font chavirer. J’ai passé l’été amoureux.se de Benjamin et Rasmus. J’ai pu rire et pleurer à leurs côtés.

Les années Sida sont racontés avec une grande émotions. L’auteur nous enlève les personnages après nous avoir conté leur histoire, nous avoir fait les aimer au plus au point. Rasmus, Benjamin, Paul, Reine et les autres m’ont suivis tout l’été et, alors que les feuilles des arbres sont tombées, j’ai toujours un petit serrement au coeur quand je pense à eux. Ils sont de ces personnages qui m’ont eu l’air réels.

La seule critique que je pourrais faire à ce roman c’est qu’il est un peu long à démarrer. L’enfance de Rasmus ne m’a qu’à moitié convaincue, et j’ai bien plus préféré le moment où il arrive à Stockholm.

Citations :

”L’amour humain peut prendre de nombreuses expressions. Il peut être violent et passionnel. Il peut être tranquille et modeste. Il peut être jubilatoire et tragique. Il peut être angoisse et souffrance. Il peut être pathétique et même un peu ridicule. Mais il y a une chose qu’il ne peut jamais être : Il ne peut jamais être honteux.”

”Je veux dans ma vie pouvoir aimer quelqu’un qui m’aime.”

”La liberté n’est pas quelque chose qu’on vous donne. La liberté se prend.”