[Unboxing] Once Upon a Book : Box de l’avent

Salut à tous !

Comme vous le savez pour certains, je suis une fan inconditionnelle des box de Once Upon a Book. La box de l’avent m’ayant beaucoup attirée je me suis permis de la commander.

Voici en vidéo un petit Unboxing :

J’espère que cela vous plaira. J’ai en tout cas pris beaucoup de plaisir à la tourner et à découvrir les produits de la box.

Advertisements

Allô sorcières tome 1 : Viser la lune – Anne-Fleur Multon & Diglee

Salut à tous, aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler du premier tome de Allô sorcières qui se nomme : Viser la lune.

Allo sorcieres

Résumé :

Aliénor, Itaï, Azza et Maria ont 13 ans et habitent chacune aux 4 coins de la planète, mais de leur rencontre sur un forum, naissent tout à la fois une grande amitié ET une chaîne Youtube à succès !

Des vidéos sur l’astronomie, par Aliénor, aux conseils d’Itaï en jeu vidéo, d’Azza en pâtisserie et de Maria en photo, les filles partagent leurs passions et voient grossir leur confiance et leur communauté.

Quand Itaï se voit écartée d’un championnat d’e-gaming prétendument masculin, elles ont l’outil en main pour médiatiser l’affaire et lutter contre cette injustice !

Mon avis :

Je tiens d’abord à remercier Les éditions poulpes fictions pour l’envoie de cet e-book.

Ce roman est un petit brin de fraîcheur dans le paysage de la littérature jeunesse. Nous nous trouvons face à une héroïne, Aliénor qui en plus d’avoir un prénom trop classe est  pleine d’entrain et d’optimisme. Il y a de très nombreux points que j’ai apprécié dans ce livre. Tout d’abord le fait que ce dernier soit clairement féministe, proposant une réflexion sur le sexisme. Mais ce thème n’est pas le seul traité, on y trouve aussi le racisme, la confiance en soi ou encore le risque de s’exposer sur le net. Le fait que ces thèmes se retrouvent dans un livre qui vise un public jeune me rend plutôt contente. Je suis convaincue que c’est en sensibilisant les personnes le plus tôt possible que nous pouvons vraiment faire avancer la société.

Aliénor n’est pas le seul personnage à amener de la joie dans ce roman. En effet, chacune de ses amies sont des boules de bonheur et sont pétillantes à souhait. J’avoue avoir tout de même eu un peu de mal à repérer qui était qui. Je confondais souvent les noms, les origines ect.. Mais une fois habituée aux rôles de chacune on se laisse facilement porter par l’histoire.

J’ai aussi adoré les illustrations qui accompagnaient le texte. Le trait de Diglee est très joli et j’avoue hésiter à m’acheter le roman en version physique juste pour cela !

La fin a fait chaviré mon petit coeur en guimauve. Rien que pour cela je  vous lerecommande chaudement !

Citations :

”Ils étaient très fiers et impressionnés d’avoir une fille si drôle, si parfaite (bon d’accord j’en rajoute ! Et alors c’est moi qui raconte l’histoire non ? )”

”Etre raciste, ça voulait dire se croire meilleur que celui qui est différent de nous.”

En plein ciel – Kodi Scheer

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de En plein ciel de Kodi Scheer.

En plein cel

Résumé :

« J’avais un secret : je voulais quitter ce monde d’une manière spectaculaire. Plus précisément, en sautant de la tour Eiffel. »

Paris, été 1999, quatre jeunes Américaines se lancent dans une partie « d’Action ou Vérité » qui flirte avec la mort…
Depuis le décès de son frère adoré, puis la trahison de son amie Kat, la jeune Vanessa Baxter est à la fois abattue, en colère et pleine d’incertitudes quant à son avenir. Le voyage à Paris qu’elles organisent avec leurs camarades, Kiran et Whitney, lui apparaît comme l’occasion parfaite de soigner son mal-être, et de se venger de Kat. Alors que les quatre filles s’embarquent dans une série de (més)aventures parisiennes, Vanessa lance une partie « d’Action ou Vérité » qui va vite se révéler incontrôlable… Jusqu’à une fin tragique qui continuera à la hanter une fois devenue adulte.

Drame psychologique et roman d’apprentissage plein de suspense, En plein ciel est un récit incendiaire sur la dureté de l’adolescence et le poids des secrets que nous dissimulons, y compris à nous-mêmes.

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Amazon pour l’envoi de cet Ebook

Lorsque j’ai croisé le résumé de ce roman dans le catalogue Netgalley j’ai plutôt été intriguée. En général j’aime beaucoup les romans parlant du mal-être adolescent.

Mais ici, je suis plutôt mitigée quant à ce roman. Comme je le dis à chaque fois, il faut que j’arrive à m’accrocher aux personnages pour aimer l’intrigue. Ici, j’ai eu beaucoup de mal à aimer ce groupe de filles. Leur amitié ne m’a pas semblé si forte, et j’ai trouvé un peu fort qu’elle décident de partir à Paris toutes les quatre.

J’ai par contre adoré leur jeu ”Action ou vérité” . J’avais toujours envie de savoir ce qu’elles pourraient inventer, quelles limites elles pourraient repousser. J’ai aussi aimé comment l’auteur fait évoluer Vanessa malgré tout. A travers ses yeux j’ai moi aussi détesté les autres, puis petit à petit appris à les apprécier. De plus, les chapitres sur Vanessa plus vieille entretenaient un certain mystère. J’avais très envie d’arriver à la fin pour savoir quel était ce grand drame qui est survenu durant ce voyage. On devine ce qui se passe petit à petit mais cela ne m’a pas empêché d’avoir énormément envie d’arriver à la fin.

La fin ne m’a d’ailleurs pas énormément convaincue. J’ai eu l’impression de quelque chose d’inachevé, les dernières pages m’ont laissé un mini gout amer…

Malgré cela, je si le roman vous intrigue, je vous conseille de vous plonger à l’intérieur, d’aller vous forger votre avis. L’auteur construit tout de même très bien son récit, laissant planer un certain mystère qui donne envie de tourner les pages.

Citations :

”C’est vrai au final. Les feuilles mortes se ramassent à la pelle. Les souvenirs et les regrets aussi.”

Mes hauts, Mes bas et Mes coups de coeurs en série – Becky Albertalli

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de Mes Hauts, Mes bas et Mes coups de coeur en série de Becky Albertalli.

mes hauts mes bas.png

Résumé :

J’ai une chose à vous avouer  :
je suis une serial crusheuse.
Un vrai cœur d’artichaut.

Jusqu’à maintenant, j’ai eu très exactement VINGT-SIX coups de cœur.
Mais comme ils ont débouché sur très exactement ZÉRO baisers, ça ne compte pas.
En même temps,  c’est une bonne façon de ne jamais prendre un seul râteau!
Cassie, ma sœur jumelle, pense que ça craint.
Sauf que Cassie n’a pas vraiment de problèmes avec les garçons, vu qu’elle préfère les filles.
D’ailleurs c’est sa copine qui m’a présenté Will, alias LE mec parfait.
Là, je le sens, mon crush numéro 27 sera le bon.

Enfin, je crois  ?

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Hachette pour l’envoi de cet eBook.

Quand j’ai vu ce roman sur Netgalley, j’ai su qu’il me le fallait. Déjà le titre m’a plus énormément, mais c’est le résumé qui m’a fait craquer. Dès la lecture de celui-ci j’ai su que je ne pourrai que m’accrocher à Molly, ce personnage qui me ressemble tant avec ces 27 crush.

Et bien je ne m’étais pas trompé. Mais le grand point positif c’est que j’ai accroché à tous les personnages ! L’auteur nous donne une belle palette de personnes si lumineux les uns, les autres. Même Molly et ses angoisses sont touchants. Chez les garçons, j’ai adoré Reid, personnage un peu geek et très touchant.

L’auteur aborde de nombreux thèmes de sociétés tels que le mariage pour tous ou encore l’homoparentalité mais elle fait cela d’une façon discrète, sans que cela soit lourd. Elle n’en fait pas quelque chose de purement militant mais en l’intégrant dans son background elle participe à en faire quelque chose de normal. Au début,cela est un tout petit peu déroutant, mais rafraîchissant.

J’ai aussi adoré toute les références à la pop culture, à des éléments un peu geek, au DIY et les références légères qui montrent parfois les différences entre générations qui ne se comprennent pas toujours.

Pour conclure je dirai que Becky Albertalli aborde de nombreux thèmes dans ce roman mais elle le fait toujours avec légèreté et discrétion, ce qui fait de ce roman quelque chose de dynamique et de très intéressant. Je ne peux que vous le conseiller !

Citations :

”Certaines soirées sont chargées d’une électricité toute particulière. Certaines soirées vous transportent ailleurs.”

”Le silence est un peu gênant. Ce qui est marrant parce qu’on a tendance à croire que le plus dire, c’est la première rencontre. Alors que non. C’est la deuxième, parce qu’on a déjà épuisé tous les sujets de discussions évidents. Et quand bien même ce ne serait pas le cas, ça reste bizarre et un peu lourd de lancer des sujets au hasard à ce moment de la partie”.

Throwback Thursday Livresque – Sanglant ou nocturne

Salut à tous ! J’ai enfin décidé de me lancer dans le Throwback Thursday de Bettierosebooks , tag que j’hésite à mettre en place depuis un moment. Chaque semaine, la blogueuse nous propose un thème, il suffit alors de parler d’un roman en rapport avec ce thème.

Print

Cette semaine il s’agit de ”Sanglant ou nocturne” :

Sanglant ou Nocturne

Pour ce thème, j’avais envie de vous montrer Salem de Stephen King

Salem

Comment une petite bourgade du Maine peut elle, du jour au lendemain, devenir une ville fantôme ? Jerusalem’s Lot – Salem – n’avait pourtant pas de caractéristiques particulières sinon, sur la colline, la présence de cette grande demeure – Marsten House – inhabitée depuis la mort tragique de ses propriétaires, vingts ans auparavant. Et lorsque Ben mears y revient, c’est seulement pour y retrouver ses souvenirs d’enfance. Mais très vite, il devrait se rendre à l’évidence : il se passe des choses très étrange à Salem. Un chien est immolé, un enfant disparaît et l’horreur s’infiltre, s’étend, se répand, aussi inéluctable que la nuit qui descend sur Salem …

Ce roman est le premier livre du maître de l’horreur que j’ai lu. Je me souviens m’être lancé là dedans avec une sorte de plaisir à l’idée de rencontrer enfin la plume de King. J’avais à l’époque douze ou treize ans ( et ce livre traînait dans ma bibliothèque depuis déjà quatre ou cinq ans). Cette lecture remonte donc un peu mais je me souviens très bien d’une scène où les personnages vont se confronter à l’horreur, en pleine nuit. Je me souviens du délicieux frisson de peur qui m’avait parcouru. Je vous conseille réellement cette lecture, si vous voulez passer un bon moment pour Halloween !

Les indésirables – Diane Ducret

Salut à tous ! Aujourd’hui je viens vers vous avec Les indésirables de Diane Ducret.

Les indesirables

Résumé :

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Eva et Lisa, deux amies jugées indésirables, sont internées par l’Etat français dans un camp au beau milieu des Pyrénées. Recréant un cabaret, elles chantent et dansent l’amour et la liberté en allemand, en yiddish et en français.

Mon avis :

Ce roman est une réelle pépite. Cela faisait un moment qu’il trainait dans ma PAL, j’avais même rencontré l’auteur au Cultura de ma ville et avais eu droit à une jolie dédicace.

Deux choses m’ont fortement ébranlé dans ma lecture. J’ai d’abord été admirative de la force de ces femmes, internées, vivant dans des conditions horribles. Les personnages que Diane Ducret peint sont solaires, ont une force mentale inimaginable. Elles survivent tant bien que mal, trouvant de la force dans leur cabaret et dans les hommes espagnols internés non loin d’elles. Chacune à une particularité : Lisa est jeune, timide ; Eva est comme une mère pour cette dernière, amoureuse de son Louis parti en guerre et Suzanne à une grande gueule et ne pense que par son Pedro.

Mais ce qui m’a le plus serré le coeur est la dimension commémorative de cet ouvrage. Diane Ducret s’est bien informé sur ce camp de Gurs. Après un passage sur le site de L’Amicale du camp de Gurs j’ai découvert que les lettres adressées à Louis par Eva étaient réelles. Et étonnamment, c’est cela qui m’a fait me rendre compte de l’horrible réalité de ce livre : ces femmes sont réelles, elle étaient de chair et d’os comme vous et moi. Un professeur avait déjà évoqué ce camp, qui se situe non loin de chez moi, lors d’un cours d’Histoire mais je n’avais jamais pris le temps d’y penser. Ce roman là, nous rend palpable cette vérité, cette Histoire que la France a parfois préféré oublier. C’est donc d’une plume délicate que l’auteur nous plonge dans cette période peu glorieuse de l’Histoire.

Citations :

”Ah l’exécrable guerre ! La pitoyable vanité de ceux qui veulent la faire !”

” Donde hay amor, hay dolor”

”L’homme généreux envers les pauvres ne manquera jamais de rien, mais celui qui ferme les yeux sur leur misère sera maudit par beaucoup”

Parole d’un Bad Boy- Ana Paige

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de Parole d’un Bad Boy de Ana Paige.

Paroledun bb

Résumé :

Il paraît que je suis crâneur, orgueilleux, insolent, fouteur de merde, que je ne m’intéresse qu’aux filles et aux soirées entre potes. Ah oui, et aussi que je ne pense qu’à me battre.
Ce n’est pas faux… Surtout pour les filles. Et alors  ?

En terminale, Tristan a une solide réputation de bad boy et fait tout pour l’entretenir.
Un jour, il se retrouve en cours à côté d’une ravissante petite brune, Annabeth. Intrigué, Tristan essaye tant bien que mal d’attirer son attention, mais sa voisine l’ignore obstinément. En plus de son dédain affiché, cette fille semble capable de mettre à nu chaque blessure qu’il s’efforce de cacher. Autant de raisons pour que Tristan soit prêt à tout pour la séduire…

Mon avis :

Je remercie tout d’abord les éditions Hachette Romans pour l’envoi de cet ebook.

Lorsque je finis des romances, telles que After ou The Fire qui sont mes deux préférées, je trouve souvent dommage de ne pas avoir des récits totalement du point de vue du garçon ( Bon d’accord il y a Before maintenant mais j ai trouvé les romans moins intéressants une fois que l on a lu After..) Vous devinerez alors ma joie quand je me suis retrouvée face au résumé de ce roman. D’autant que je trouvais la couverture très jolie.

Malheureusement ce livre n’a pas réussi à me toucher. Comme vous le savez, j’arrive à réellement me plonger dans une intrigue que si j’arrive à m’attacher aux personnages. Mais là, j’ai trouvé Tristan et même Annabeth creux. J’ai eu l’impression que, malgré toutes ses blessures internes, il manquait de la profondeur à ce Bad Boy. Il est le cliché de ce type de personnage. Mais ce qui m’a le plus déplu est la façon rapide dont il change. Annabeth est quant à elle un personnage assez effacée au final.

L’intrigue est assez dense, de nombreux éléments sont apportés à la vie de Tristan. Mais j’ai trouvé que cela était un peu décousu. On apprenait certaines choses, on les oubliait puis elles revenaient sans que l’on soit vraiment prêt à comprendre le tenants et aboutissants de ce qui arrive. Même les éléments de suspens comme l’histoire autour du personnage de Matthieu m’ont au final laissé plutôt de glace.

Le style de l’auteur est par contre très fluide, l’histoire se déroule sous nos yeux assez facilement et tout de même agréablement.

Vous l’aurez compris j’ai plutôt été déçue par ce roman. J’avoue que je n’avais pas regardé ni les notes, ni d’autres avis sur la blogosphère avant de le réclamer sur NetGalley. J’aurais peut être dû, cela m’aurait évité une déception.

Citations :

”Tu te caches derrière cette attitude de bad boy pour éviter de t’attacher à quelqu’un. Tu as trop peur d’être qui tu es, peur que les gens ne découvrent que tu n’es pas si méchant que ça au fond.”

Dunkerque – Joshua Levine

Salut à tous ! Aujourd’hui je viens pour vous parler de Dunkerque de Joshua Levine.

Dunkerque

Résumé :

L’espoir est une arme. La survie est une victoire.

Dunkerque, mai 1940  : plus de 300  000 soldats alliés échappent à l’armée allemande lors d’une évacuation maritime spectaculaire. L’histoire de ce sauvetage héroïque qui dura neuf jours – du 27  mai au 4 juin 1940 –  et des soldats, marins, pilotes et civils qui y participèrent, est entrée dans la légende.
Cette opération que Churchill qualifia de «  miracle  » est ici racontée Joshua Levine, auteur de plusieurs livres d’Histoire devenus des best-sellers.
Enrichi de nouveaux témoignages de vétérans et de survivants,  Dunkerque  est le compte rendu fascinant à plusieurs focales (au sol, en mer et dans les airs) d’une glorieuse défaite qui mena les Alliés vers la victoire.

Mon avis :

Je tiens d’abord à remercier les éditions HarperCollins pour l’envoi de cet e-book.

Ah Dunkerque ! J’ai beaucoup entendu parler de l’oeuvre Christopher Nolan cet été ( Ayant une soeur et des amis fan d’Harry Styles, c’était LE film à voir cet été). Film que bien sûr je n’ai pas encore vu… J’avoue que jusque là l’opération Dynamo à Dunkerque ne me disait vraiment rien. Mais ce live que j’ai repéré sur Netgalley est venu à point combler mes lacunes historiques.

A sa lecture  je suis passée par plusieurs phases. J’ai tout d’abord adoré l’interview de Nolan au premier chapitre. J’aime beaucoup voir comment une œuvre, qu’elle soit littéraire, cinématographique, photographique etc, naît dans la tête de son créateur.

Mais quand Levinas reprend la parole et nous plonge dans l’esprit de Dunkerque et dans la guerre j’ai tout d’abord été perdue. Ayant recueilli beaucoup de témoignages et recoupés de nombreuses sources, Levinas nous donne une multiplicité de noms, de grades militaires, d’armes qui m’ont complètement noyée. J’avais l’impression d’être totalement submergée et n’arrivais pas à me concentrer sur les évènements.

J’ai réellement commencé à plonger dans le livre lors de la description de l’évacuation. Cela m’a complètement saisie. L’horreur que devait vivre ces soldats et la peur qu’ils devaient ressentir ainsi que l’héroïsme des anglais et leurs little ships m’ ont totalement touchée.

Le dernier chapitre se concentre sur les défis que Nolan a dût surmonter pour créer un film tel qu’il l’a fait. Les écueils à éviter, les prouesses techniques à réaliser pour que tout cela soit crédible… Ce chapitre là était encore une fois passionnant.

Ce livre a été très instructif. Il a levé le voile sur une période de la Seconde Guerre mondiale que je ne connaissais vraiment pas. Voir les Anglais et Français à ce point perdus et perdants m’a serré le cœur. Je vous conseille vraiment de le lire.

Citations :

”Le monde entier c’était donné rendez-vous là”

”On a simplement continué, se remémore Doyle. On n’en avait plus rien à faire”

”C’est une histoire universelle de liberté, de résistance à une époque de ténèbres. Elle mérite qu’on s’en souvienne.”

[J’ai écouté] Maybe Someday- Colleen Hoover

Grâce à plusieurs booktubeuses j’ai découvert Audible, une application qui permet d’écouter des livres audios. Pour moi, cette expérience était relativement nouvelle et j’avais peur de ne pas accrocher. Mais au final, cela s’est révélé plutôt concluant, et j’ai beaucoup apprécié et ai fini par prendre un abonnement. J’ai donc décidé de lancer des chroniques ” J’ai écouté” qui vous parlera des romans que j’ai pu découvrir grâce à cette application.

Pour ma première écoute, quoi de mieux que de choisir un roman de la célèbre Colleen Hoover, auteur que je découvrais alors . J’ai décidé de me plonger dans Maybe Someday, roman dont je n’avais eu que de bons retours.

Maybe someday

Résumé :

À 22 ans, Sydney a tout pour être heureuse : des études passionnantes, le mec parfait, Hunter, et un superbe appartement en coloc avec sa meilleure amie Tori. Jusqu’au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont le plus chers lui cachent un secret impardonnable… Sydney décide alors de tout plaquer. Elle se rapproche de plus en plus de Ridge, son mystérieux voisin. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare sur son balcon. Mais chacun a ses secrets, et Sydney va découvrir ceux de Ridge à ses dépens. Ensemble, ils vont comprendre que les sentiments qu’ils partagent ne leur laissent pas le choix dans leurs décisions.

Mon avis :

Maybe Someday est une histoire que j’ai plus qu’apprécié. Je me suis laissée bercée par la voix de Christelle Billault qui m’a beaucoup aidé à entrer dans l’intrigue. Sydney et Ridge sont deux personnage que j’admire beaucoup. Ces derniers sont intègres, peut être un peu trop d’ailleurs, et ont des principes qu’ils ne veulent pas souiller.

Ce que j’ai le plus aimé dans ce roman reste la fin des chapitres. Il y avait toujours une petite révélation qui me donnait envie de continuer à écouter la piste audio suivante. J’aimais beaucoup trouver des occupations qui me permettaient de mettre cet enregistrement et de plonger dans cette relation compliquée.

J’ai mis un peu de temps à finir ce roman audio ( le fichier dure 9 heures tout de même) mais je n’avais jamais de mal à revenir dans les vies des personnages, à me rappeler ce qu’il leur était arrivé où comment ils avaient évolué.

Le seul petit bémol de ce roman est qu’il possède quelques longueurs. J’avoue avoir eu du mal sur la fin, trouvant cela un peu long, et voulant que les personnages se bougent un peu pour arriver à ce qu’ils souhaitaient.