Comme les pièces d’un puzzle – Richar Colombo

Salut à tous, je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de Comme les pièces d’un puzzle de Richard Colombo

Résumé :

2008. Damien Lenseigne est un homme comblé. Marié à une femme extraordinaire, père de deux superbes enfants en bas-âge, ce jeune et brillant chirurgien est en passe de devenir chef de service dans son hôpital. 2020. Damien Lenseigne n’est plus que l’ombre de lui-même. Il se réveille après douze ans de coma, incapable de manger, de bouger, de parler. Son seul moyen de communication ? Cligner des yeux, et espérer que quelqu’un regarde à ce moment-là.

Après tant d’années allongé dans un lit d’hôpital, Damien doit réapprendre à vivre, pour lui, et pour sa famille. Mais tout autour de lui, les personnes qu’il connaissait sont devenues des étrangères. Sa femme, qui n’ose plus l’embrasser ; ses enfants, qui ont grandi sans lui ; ses amis, qui ont cessé de prendre de ses nouvelles. Les chuchotements le précèdent, les regards en coin le poursuivent. Il doit maintenant repartir de zéro pour redevenir celui qu’il était. Mais est-il vraiment sûr de le vouloir ?

Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions Hugo Roman pour l’envoi de cet e-book sur Netgalley

Dans ce roman, on retrouve Damien qui se réveille d’un coma de douze ans. Et douze ans c’est long, surtout quand on est le seul à ne pas évoluer et que tout le monde change autour de soi, sans qu’on puisse le voir. C’est ce dont se rend compte Damien rapidement. Il constate aussi qu’en plus des capacités physiques qu’il doit regagner grâce à la rééducation ses souvenirs sont incomplets.

On va alors suivre ce personnage dans sa reconstruction difficile. Finalement peut-être qu’il n’était pas un chirurgien aussi adulé que ce qu’il pensait être ?

Ce roman pose par touches de grands moments d’émotion. On ne peut que être sensible au parcours de Damien et, sans verser de grandes larmes, on se retrouve touchés par ce qui l’entoure, par sa relation avec ses enfants, sa femme, ses amis.

Pour conclure, je conseillerai ce roman à quelqu’un souhaitant passer un moment d’émotions brutes et qui apprécient les histoires louant le personnel hospitalier.

Citations :

La vie, cette putain d’existence, a filé depuis bien longtemps sans m’attendre. Pendant que le monde traçait en Lamborghini sur une quatre-voies, je me coltinais un chemin vicinal en Traban… 

Nos souvenirs sont comme les pièces d’un puzzle que l’on éparpille sur une table. Certains sont à l’envers, d’autres à l’endroit, plus ou moins identifiables. Ils semblent parfois s’emboîter sans souci, à l’exception près d’une couleur, d’une odeur, d’une image légèrement différente.

Rating: 5 out of 5.

Mes sagas de 2021

Coucou tout le monde !

Aujourd’hui je vous retrouve avec une vidéo pour vous parles des sagas que j’ai commencé ou que je souhaite lire ne 2021 !

En espérant que cela vous plaise ! N’hésitez pas à aimer la vidéo et à vous abonner à la chaine !

Les sept cadrans – Agatha Christie

Salut à tous, avec 2021, j’ai bien envie de lire des romans policiers, genre auquel je ne suis pas habitué. De plus, j’ai eu beaucoup de chance car ma maman m’a rammené pleins d’Agatha Christie et de Simenon. J’ai donc pioché Les sept cadrans pour le challenge mars au féminin de floandbooks.

Résumé :

La plaisanterie a mal tourné ! De la petite bande de jeunes gens invités à la campagne, Gerry Wade est toujours le dernier à descendre pour le breakfast et les autres décident de le réveiller en fanfare avec huit pendulettes achetées au bazar du village…
Mais le lendemain à midi, Gerry dort encore… De son dernier sommeil : on l’a assassiné avec une forte dose de chloral. Dans la chambre, on ne retrouvera que sept des huit réveils déposés sur le lit. Le huitième ? Il a été jeté par la fenêtre…

Mon avis :

Le roman commence par un week-end de vacances dans un cottage. Les amis réunis sont de bons farceurs mais l’une de leur blague ne foctionnera pas. Et pour cause, leur ami a été assassiné !

De là découle une aventure qui ne s’arrête jamais. Comme d’habitude, je me suis laissé complètement surprendre par la fin. Certains, plus habitués à ce genre littéraire, pourraient en être déçus mais j’ai complètement été scotché.

Si j’ai bien compris, il y a déjà eu une enquête dans ce cottage car on y trouve quelques références ! J’essaierai de le trouver rapidement pour pouvoir le découvrir.

Pour conclure, je conseillerai ce livre pour ceux qui aiment les retournement de situation et qui se laissent facilement embarqués dans les intrigues policières.

Citations :

On ne devrait jamais inviter des gens qui sont susceptibles de mourir chez vous.

Dites-moi, Bundle, savez-vous où l’on peut acheter des fausses clés ?

La guerre des clans Cycle 2 tome 3 ”Aurore” – Erin Hunter

Salut à tous, aujourd’hui je vous retrouver pour vous parler d’un livre que j’ai dévoré : le tome 3 du cycle 2 de La guerre des clans d’Erin Hunter.

Résumé :

La terreur et la désolation règnent désormais sur la forêt, ravagée par les bipèdes. Les quatre clans vont devoir faire un choix : s’exiler ou mourir. Alors qu’Etoile de Feu prépare les siens au départ, les autres tribus hésitent encore à quitter le territoire de leurs ancêtres. Pourtant, par-delà le chemin du Tonnerre, une nouvelle vie les attend peut-être, s’ils parviennent à s’unir et à fuir la violence des hommes…

Mon avis :

Dans ce nouveau tome nous retrouvons nos héros revenus de leur voyage vers Minuit. Les voilà en prise à la peur de quitter la forêt, pourtant les Bipèdes les y poussent de plus en plus. Ajoutez à cela, une impression que le clan des Etoiles ne peut plus rien pour tous ces chats et vous aurez l’état d’esprit dans lequel sont tous les personnages du roman.

Encore une fois, j’ai trouvé ce tome passionnant et je l’ai dévoré. Il faut dire que je suis plutôt bon public pour ce genre d’intrigue : je m’attache rapidement aux personnages et dès qu’un chapitre fini sur une note un peu stressante je tourne vite la page suivante.

Puisque nos héros sont rentrés dans leur forêt natale, on retrouve un peu plus Etoile de Feu et cela m’a mis en joie ! le chef du clan du Tonnerre est toujours autant admirable.

J’avoue avoir été si embarqué que je n’ai pu trouver de défaut au roman ( Bon public je vous dis ! )

Pour conclure, si vous avez commencé la saga, je vous encourage à la continuer avec ce tome qui pose un nouveau cadre pour nos héros.

Citations :

– La forêt est morte, murmura Tempête de Sable. Nous sommes perdus.

 La fille d’Étoile de Feu et le fils d’Étoile du Tigre ont bel et bien détruit le Clan, miaula-t-il. Mais pas comme je le craignais.

Bilan du Cold Winter Challenge

Depuis le début du mois de décembre a commence un challenge qui chauque année me tient à coeur, et qui à une époque m’avait permis de relancer mon blog. Le Cold Winter Challenge est pour moi un moment magique et attendu.

Cette année c’est l’enluminée qui a repris la direction du challenge. Ses catégories me donnaient fortement envie. On va les reprendre pour vous montrer ce que j’ai pu lire.

CATEGORIE 1 : MAGIE DE NOËL

Je n’ai lu qu’un livre d’une catégorie: celle Raclette (Famille/Amis/Secrets) avec le premier tome de Secrets de famille de Nora Roberts.

Avec ce livre, j’ai vite été enchantée par la personnalité de Natasha. Cette jeune femme tient un magasin de jouet et elle tombe rapidement sous le charme de la famille de Spencer Kimball C’est une romance tout ce qui a de plus mignon et je l’ai dévorée. 

CATEGORIE 2 : MARCHER ENSEMBLES DANS LA NEIGE

J’ai pu lire au moins un livre de chaque catégorie. Pour la catégorie Rennes du père noël (Animaux/ nature/ écologie) j’ai lu La baie de l’Aquicorne de Katie O’Neill, pour Aurore Boréales ( Aventures / périples/ Voyage) j’ai pu lire le manga Made in abyss de Akihito Tsukuchi et pour Caroll of the bell ( Roman choral / plusieurs points de vue /plusieurs personnages partagent un expérience commune) j’ai lu, ou plutôt relu les trois premiers tomes de Gone de Michael Grant.

Comme les livres précédents de Katie O’Neill j’ai énormément apprécié cette BD. L’écologie en est le thème central et cela est décliné tout en douceur et avec un brin de merveilleux.

Le dessin de ce manga est ce qui m’a attiré de prime abord. J’ai lu les six premiers tomes presque d’une traite et j’apprécie beaucoup l’histoire racontée. Par contre une chose me gêne au plus haut point, et à failli me faire abandonner le manga, quel est cette façon de dessiner des corps d’enfants / pré-ado ?

Il y a quelques années j’avais abandonné la lecture de cette saga car je trouvais qu’au bout du troisième tome, elle s’essoufflait. Que c’était des pavés et que j’en avais marre. Je l’ai recommencé et maintenant, je suis accro. J’accroche beaucoup à l’univers ainsi qu’aux personnages et j’ai littéralement dévoré les trois premiers tomes.

CATEGORIE 3 : HIVER MYSTERIEUX

Sur cette catégorie, j’ai validé deux menus sur trois : Yule et New year, new me

J’ai adoré ce premier tome de la saga ! L’idée de retrouver des personnages de contes détournés est quelque chose que j’adore depuis mon enfance, et là j’ai été servi.

J’ai découvert ce livre grâce à Bulledop et j’ai beaucoup aimé ma lecture. Les personnages sont attachants et j’ai beaucoup aimé le magicien Hurle.

CATEGORIE 4 : HIVER OBSCUR

Là encore j’ai validé deux menus sur trois : Frissonner sous un plaid et Nuits de solcistice

Ce tome est intéressant car il introduit une nouvelle ère dans l’histoire de Thomas. Je n’en dirai pas plus de peur de spoiler, mais l’intrigue est très plaisante.

Un Amélie Nothomb qui fait passer le temps, et dont la lecture est très rapide puisque que l’on rentre vite dans l’histoire. J’avoue ne pas avoir vu la fin venir.

CATEGORIE 5 : AU CHAUD DEVANT LA CHEMINEE

J’ai ici validé tous les menus : Grands enfants, Vitrine de Noël et Chocolat chaud.

Je suis déçu de cette lecture. Moi qui pensais trouver quelque chose d’amusant et décalé, et je me suis trouvé face à une histoire tirant sur le vulgaire.

Une Bd toute mignonne à lire lors des coups de mou.

Une suite tout aussi bien que le premier tome. Charlie et Nick continuent leur vie et sont bien trop chous.

Pour conclure, on peut dire que j’ai passé un excellent Cold Winter Challenge. Je n’ai pas suivi ma PAL initiale mais c’était pour découvrir des livres top ! J’ai déjà hâte d’être à l’hiver prochain !

La Dictatrice – Diane Ducret

Salut à tous, aujourd’hui je vous retrouvé pour vous parler de La dictatrice de Diane Ducret.

Résumé :

Depuis des années, on entend grogner la révolte sur le Vieux Continent. Un sentiment de rejet généralisé, l’impression pour beaucoup d’avoir été débarqués du progrès. Quand soudain, un violent orage éclate. Une femme se lève parmi la foule.
Munich, novembre 2023, une manifestation populaire. Aurore Henri se saisit d’un pavé et le lance au visage d’un chef d’État. Derrière son regard bleu magnétique, une volonté d’acier, un espoir fou, guérir les hommes de leurs tendances destructrices, bâtir une société nouvelle où règnent la paix et l’harmonie.

Mon avis :

La catégorie Reine des neiges du Cold Winter Challenge 2020 était l’occasion parfaite pour lire ce roman de Diane Ducret. Comme les deux autres romans que j’ai lu d’elle, a savoir Les indésirables et La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose, celui-ci m’a laissé une forte impression.

En effet,j’ai trouvé glaçant la manière dont on peut s’attacher à ce personnage d’Aurore Henri au début, penser qu’elle a raison dans ses idées politiques et dans sa posture, pour ensuite constatée l’horreur de tout ce qu’elle met en place. L’enfer est pavé de bonnes intentions, et ici l’autrice nous le démontre bien.

Assister à la prise de pouvoir de cette femme, voir l’Europe s’ostraciser est angoissant. De plus, on ne peut que remarquer les liens fait avec l’Allemagne d’Hitler, celui m’ayant le plus marqué entant celui du médecin.

La seule chose qui a pu me décevoir est que Aurore Henri est entourée d’hommes pour gouverner. J’aurai bien aimé voir plus de femmes au sein de cette dictature.

Citations :

Le cri des Hommes ne sont que de la paille dans le brasier de l’Histoire.

Il suffit que les hommes de bien ne fassent rien pour que le mal triomphe.

La liberté n’est ni un état ni un sentiment, encore moins un droit, elle est une respiration. Une bouffée d’air à pleins poumons.

Rating: 4 out of 5.

La goûteuse d’Hitler – Rosella Postorino

Salut tout le monde !

Me voila aujourd’hui pour vous parler d’un livre lu pour le Cold Winter Challenge : La goûteuse d’Hitler de Rosella Postorino

Résumé :

En 1942, Rosa Sauer se retrouve seule à Berlin sous les bombes : son fiancé Gregor est au front et sa mère vient de mourir. Elle décide de se réfugier chez ses beaux-parents à Gross-Partsch, en Prusse orientale, à proximité de la résidence d’Hitler. Très rapidement Rosa est emmenée par les SS avec neuf autres femmes du village pour devenir goûteuse. En effet Hitler craint d’être empoisonné, alors chaque jour, ces dix femmes risquent leur vie en goûtant les plats.

Mon avis :

J’ai beaucoup aime ce livre qui traine depuis un moment dans ma bibliothèque. Le Cold Winter Challenge était bien l’occasion de l’en sortir.
Avec ce roman, on suit le quotidien de Rosa pendant la deuxième guerre mondiale,cette dernière étant hébergée près du bunker ou Hitler est enfermé elle deviendra vite une goûteuse du Furher. Ainsi elle mangera une partie de la nourriture du chef afin de vérifier qu’elle ne soit pas empoisonnée.

Avec ce travail,Rosa rencontre d’autres femmes qui,comme elle,ont été enrôlées. Avec ces femmes,elle va vivre de nombreux événements inhérents à un pays en guerre. L’intrigue devient de plus en plus tendue au fur et à mesure que la guerre tend vers sa fin. On s’inquiète pour ces nombreuses femmes que l’on a fini par apprécier avec leur caractère et idées si divergents.

Le seul point négatif que j’ai pu relever est que parfois les chapitres sont décousus,on est perdu dans la temporalité : est ce un rêve de Rosa ? Son passé ? Quelque chose d’entendu qu’elle t’apporte ? Ces brefs moments me sortaient parfois de l’histoire, chose assez peu agréable quand on est plongé dans un bon livre.

Hormis,ce tout petit désagrément, ce roman basé sur la Seconde Guerre est vraiment bien tourné avec des personnages très intéressant et avec une héroïne dont la vie intérieure est prenante.

Citation :

Donner la vie, l’ôter, tout ça n’a rien de divin, c’est une affaire humaine.

Rating: 4 out of 5.

Mes sagas adorées : La faucheuse – Neal Shusterman

Salut à tous !

Aujourd’hui j’inaugure un nouveau type d’articles : Mes sagas adorées. Dans ces derniers je vous parlerai des sagas que j’ai dévoré et qui occupent une place très chère dans mon coeur.

Et pour commencer quoi de mieux que de vous parler de La faucheuse de Neal Shusterman ?

Dans le premier roman, on retrouve une société où la mort n’a plus lieu naturellement. Maintenant, ce sont les Faucheurs qui s’occupent de la donner. Ces derniers ont heureusement de nombreuses règles à respecter. C’est dans ce monde qu’on retrouve Citra et Rowan, deux jeunes qui mène leur vie et qui vont faire leur entrée dans le métier. Mais ils découvriront à leurs dépends que les complots font rage.

Je ne spoilerai pas les résumés des deux autres tomes mais sachez qu’ils montent en puissance l’un et l’autre de sorte qu’on ne peut être qu’accrochés à l’intrigue.

Mais outre, l’histoire qui est passionnante, les personnages sont tous attachants. On est derrière Citra et Rowan à souhaiter que tout se passe bien pour eux. Tout au long de la saga, on en déteste d’autres et on est horrifiés de leurs actes. Petit point bonus : on trouve un personnage non-binaire dans le tome 3, et ça réchauffe le cœur.

Pour conclure, je vous conseille vivement cette saga fantastique qui vous fera passer par de nombreuses émotions.

Le cavalier suédois – Léo Perutz

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler d’un chef-d’œuvre si bien maîtrisé : Le cavalier suédois de Léo Perutz.

Résumé :

Au début du XVIIIe siècle, en Silésie, près de la frontière polonaise, un jeune officier déserteur d’origine suédoise, Christian von Tornefeld, et un voleur sans nom promis au gibet échangent leurs identités. C’est le début d’une nouvelle vie pour le vagabond devenu le Cavalier suédois, mais pourra-t-il échapper à son destin ?

Mon avis :

J’ai découvert ce roman grâce à un très bon ami, et il a été bien inspiré avec ce conseil. Ce livre n’est pas bien long, à peine plus de 250 pages, mais il s’agit de pages extrêmement bien maîtrisée.

L’histoire commence avec deux personnages : un cavalier en fuite et un vagabond. Le cavalier est détestable, et on se range vite du côté du vagabond. Suite à un concours de circonstance, leur identité sera échangée.

Ce qui me fait dire que ce roman est exceptionnel c’est sa construction. Rien n’est laissé au hasard et chaque détail est repris en une réponse un peu plus loin dans l’histoire. De plus, celui-ci est facilement lisible en peu de temps, ce qui nous permet d’apercevoir les différentes ficelles de construction. Ce qui ne nous empêche pas de vouloir y retourner pour tout analyser une fois le livre fini pour la première fois.

En conclusion, je conseille ce roman aux amoureux des trames construites de manière géométrique et visible. Je le conseille aussi à ceux recherchant une lecture courte mais plaisante, je vous le promet, vous le devorerez.

Citations :

Mais Tourne-Feu ne s’effaroucha pas, il n’aurait pas reculé devant le Malin en personne, car il savait qu’il n’est démon plus redoutable que l’homme parmi ses semblables.

– Ma mère pleure, dit l’enfant. Ma mère dit que beaucoup ne reviennent jamais de la guerre.

– C’est à cela qu’on reconnaît que la guerre est bonne, repartit le Torcol. Car si elle était mauvaise, tout le monde rentrerait aussitôt

Quand je songe aux étranges péripéties qui ont jalonné mon existence présente et passée, il m’apparaît que toute joie est vanité.

Rating: 5 out of 5.

Bilan du mois de Septembre

Le mois de Septembre touche à sa fin, il est temps d’en faire le bilan des lectures.

Peau d’Homme, une très jolie BD qui se dévore toute seule.

Un roman steampunk agréable à lire, où il est question de boîte à musique et d’empereur fou.

Un manga toujours aussi délectable et appréciable. Chaque tome se lit comme un one-shot et c’est chouette pour les mémoires de poissons rouge comme moi

Une histoire de fées qui veulent vivre dans le monde humain. Un roman avec de nombreux personnages très agréables à suivre.

Des nouvelles pour nous faire rentrer dans une ambiance d’Halloween. Mais je n’ai pas accroché à toutes les histoires…

Un témoignage fort et magnifique d’un enseignant sur ses années dans les classes SEGPA. J’ai dévoré ce livre en une nuit.

Un premier tome que j’ai adoré dévorer !

Un BD au contenu fort, qui a beaucoup résonné en moi.

Un essai très intéressant qui m’aura beaucoup appris.

Le mois a donc été riche en lectures différentes et intéressantes ! Je vous parlerai plus en détail de certaines de ces lectures dans mes articles à venir.

J’espère que votre mois de Septembre aura lui aussi été riche en découvertes !