Ce que murmure la mer – Claire Carabas

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour parler d’un livre que je viens tout juste de finir : il s’agit de Ce que murmure la mer de Claire Carabas.

Ce que murmure la mer.jpg

Résumé :

Je quitte mon monde, une fois de plus, pour aller à la rencontre du vôtre.
Je m’approche des lumières qui ceinturent vos rivages.
Je respire l’odeur de votre terre, de vos plantes et de vos feux.
Je longe vos côtes. Je peux nager longtemps.
Inlassable, je fends l’eau. Je cherche ce chant à nul autre pareil.
Ce chant que les femmes adressent à leurs hommes perdus. “

L’histoire de la sirène qui aimait l’homme n’a pas d’âge, l’impossibilité de cette pulsion se noue à la manière des grandes tragédies et étouffe inexorablement l’héroïne. Pourtant, quand Galathée aperçoit Yvon, solitaire sur son bateau à voiles, l’amour la foudroie et la pousse à toutes les folies. Éperdue, désespérée, animée par un espoir aveugle, elle parvient à se faire une place dans la vie du jeune marin, mais qu’en est-il de son cœur?

Redécouvrez le conte d’Hans Christian Andersen à travers les témoignages des amants empêchés et vivez le drame comme jamais vous ne l’avez exploré : de l’intérieur.

Mon avis :

Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Magic Mirror pour l’envoi de l’e-book de cette oeuvre absolument magnifique.

Nous nous trouvons donc face à une réécriture du conte La petite sirène de Hans Christian Andersen. Notre sirène à nous s’exprime à la première personne du singulier, ce qui nous permet de pénétrer facilement dans ses pensées les plus secrètes et ses rêves les plus fous. Mais elle n’est pas la seule voix de ce roman puisque, grâce à son journal de bord, nous pouvons aussi connaître ce qui se passe dans le tête d’Yvon, le marin que notre sirène va aimer si éperdument. Autant vous dire que cette alternance de points de vue m’a totalement charmée. Elle nous aide à nous attacher aux deux personnages principaux, à les comprendre ainsi qu’à suivre l’évolution de leurs sentiments.

Mais je vais vous avouer que ce n’est pas cela qui m’a le plus bluffé. La chose qui m’a réellement fait ouvrir grand les yeux d’admiration et penser ”Oui, cette auteur a du talent !” c’est le vocabulaire riche et varié se rapportant à la mer et au monde sous-marin. Nous sentons réellement que l’auteure s’est renseignée sur de nombreuses choses telles que le noms de divers coquillages, certains termes techniques de la voile. Cela rend les personnages et leur entourage bien plus que crédible.

De plus, grâce à son style, Claire Carabas nous ancre dans l’univers du conte. Nous sentons que nous sommes dans une époque moderne ( Yvon possède par exemple une voiture) mais ce temps est auréolé de quelque chose d’onirique de part cette sirène- humaine inadaptée et qui sur terre ressemble presque à un elfe innocent.

Pour conclure, je ne peux que vous conseiller la lecture de ce roman qui est une très belle découverte.

Citation :

” Inlassable, je fends l’eau. Je cherche ce chant à nul autre pareil. Ce chant que les femmes adressent à leurs hommes perdus”.

Advertisements

2 comments

  1. vinushka64 · September 15

    Je ne connaissais pas, il a l’air pas mal ! J’adore la couverture ^^

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s