Nouvelles integrales – Edgar Allan Poe

Coucou tout le monde ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler du premier tome de Nouvelles intégrales d’Edgar Allan Poe.

Edgard Allan Poe

Résumé :

Ce premier tome des Nouvelles intégrales d’Edgar Allan Poe regroupe les textes courts qu’il écrivit entre ses 20 et 30 ans. Pour le jeune homme qui rêvait d’être poète, tout juste renvoyé de West Point, ces récits ne sont au départ qu’une occupation temporaire et un gagne-pain. Pourtant, sa première nouvelle publiée, Metzengerstein, est déjà emblématique. Luttant pour survivre et être publié, faisant ses débuts de critique et de journaliste, il commet déjà plusieurs chefs-d’oeuvre passés à la postérité, oscillant entre horreur et merveilleux, gothique et romantisme : le Manuscrit trouvé dans une bouteille, Bérénice, Le Diable dans le beffroi, L’Histoire à nulle autre pareille d’un certain Hans Pfall, et bien sûr William Wilson ou la très célèbre Chute de la maison Usher.

Mon avis :

Dans un premier temps je souhaite remercier les éditions Phebus pour l’envoi de cet e-book !

Ah Edgar Allan Poe ! Avant d’ouvrir ce livre il était pour moi un auteur que je ne connaissais pas mais dont j’avais le sentiment qu’il FALLAIT que je lise. Il manquait un peu à ma culture, puis ce livre est arrivé sur Netgalley et illustré en plus !

Ça a été un réel plaisir de découvrir enfin les nouvelles de cet auteur. Certaines m’ont parue mystérieuses mais dans l’ensemble, j’ai beaucoup accroché à l’univers fantastique de l’auteur. Parfois, la nouvelle est purement fantastique et parfois on se demande simplement si on n’a pas un peu de fièvre et si on n’est pas victime d’hallucinations…
De plus, les illustrations sont très jolies et cela donne beaucoup envie de se le procurer en version physique et pas seulement numérique car je ne doute pas que l’objet-livre est magnifique !

Le seul bémol que j’ai eu est que les histoires de Poe étant truffées de références, le livre est lui aussi pleins de notes et références, choses que j’admire et adore. Mais celles-ci étant placé en fin de livre, cela m’a paru parfois pas très pratique d’aller au fond pour comprendre une référence…tellement que j’ai fini par laisser tomber et je suis sûre d’avoir compris parfois certaines nouvelles qu’à moitié à cause de cela..

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s