Mille jours à Venise – Marlena de Blasi

Salut à tous aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler d’un livre lu lors de la nuit passée avec le club des noctambules : Mille jours à Venise de Marlena de Blasi.

Mille jours a venise

Résumé :

Ceci n’est pas un conte, c’est une histoire vraie. L’enthousiaste et désarmante Marlena, bouleversée par sa rencontre avec un «bel étranger», liquide en quelques semaines tout ce qu’elle avait en Amérique – une jolie maison, un charmant restaurant, une brillante carrière de critique gastronomique – pour aller vivre avec lui à Venise. Les obstacles à surmonter sont nombreux : la langue qu’elle ne parle pas, l’appartement sinistre de son mari, la solitude, l’ennui. Mais Marlena est pleine de ressources. Elle nous entraîne dans le récit plein d’humour de ses découvertes et de ses mécomptes, puis de son bonheur à se sentir peu à peu acceptée. Jusqu’au jour où l’imprévisible Fernando lui réserve une étrange surprise…

Mon avis :

Ce roman a été la très bonne découverte de cette nuit si spéciale. Il m’avait été offert à mon anniversaire et ce serait mentir de dire qu’il me donnait très envie. Je me suis alors dis que l’intégrer dans ma PAL de ma nuit de lecture ne pouvait qu’être bénéfique. De plus, il n’était pas très long et je l’aurai fini rapidement.

Au début, j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire. Mais plus elle avançait, plus je trouvais ça incroyable. Il faut savoir que ce roman narre l’histoire réelle de l’autrice qui après un coup de foudre à Venise lâche tout de sa vie aux Etats-Unis pour s’installer avec ce bel inconnu et se marier. Au début, tout est beau mais vite l’ennui prend un peu le dessus puisqu’elle est dans un pays où elle ne connait personne et dont elle ne comprends pas totalement la langue. J’ai passé le roman à attendre une catastrophe, mais ce dernier est plutôt une ode aux décisions courageuses qui, même si elles sont effrayantes, changent une vie pour le meilleur. L’autrice est vraiment inspirante sur ce point.

De plus, ce livre m’a donné une forte envie de voyager ( pas pratique en temps de confinement…) et de voir les villes d’Italie que l’on croise. On a envie d’acheter un billet d’avion tout de suite et de dire “Ok je signe où pour partir ?”. A travers les descriptions, on sent que Marlena Da Blasi est attachée à ce pays et qu’elle lui trouve beaucoup de charme.

Pour conclure, je conseillerai ce livre à ceux qui souhaitent lire un roman d’amour inspirant et dépaysant.

Citations :

“Je suis une vagabonde en chapeau cloche de feutre bleu, qui est venue à Venise pour tisser ensemble ses rêves. ”

“C’est assez fréquent qu’on cherche simplement à se reposer et attendre. Chaque fois que je commençais à vraiment réfléchir à ce que je ressentais, rien ne semblait avoir d’importance. J’ai été paresseux. La vie passait et moi je piétinais un peu, sempre due passi indietro, toujours deux pas en retard.”

“Quand je pleure, c’est le plus souvent de joie, d’émerveillement et non de souffrance. Tout ce qui est beau – la plainte d’une trompette, la caresse d’une brise tiède, la clochette d’un agneau qui s’est égaré, la fumée d’une bougie qui va s’éteindre, l’aube, le crépuscule, la lumière d’un bon feu – me met au bord des larmes. Parce que la vie est enivrante. Et peut-être un petit peu aussi parce qu’elle s’écoule si vite.”

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s