Calendar Girl – Janvier – Audrey Carlan

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve avec le tome 1 de Calendar GirlCalendar girl

Résumé :

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir
comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte
1 million de dollars, qu’il perd et ne peut rembourser.
Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit ainsi assumer la dette
de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort.
Un contrat mensuel de 100.000 dollars : elle deviendra escort girl. Suivez les
aventures de Mia chaque mois, découvrez avec elle une nouvelle ville, une
nouvelle vie et un nouvel homme…

Mon avis :

Voilà un an que je souhaite lire ce livre. Par manque de temps, je n’avais pas pu me lancer dans la saga alors que je voulais à tout prix suivre les mois de l’histoire. C’est pourquoi en 2018, j’ai décidé de me lancer ( Bon en vrai, je suis déjà en retard, je devrais être en train de lire ”Février”…loupé !

Comme vous vous en doutez, j’ai eu beaucoup d’attente vis à vis de ce roman, mais elles ne furent pas toutes comblées…
Commençons par ce qui blesse : le personnage de Mia. Au début du roman, elle m’a plus qu’exaspéré. Je la trouvais vide et n’arrivais simplement pas à m’attacher à elle. Mais petit à petit elle a fini par m’attendrir, voire m’amuser. C’est surtout sa relation avec son premier client qui me l’a rendu sympathique.

Le principal point positif de ce roman est sa brièveté. Le livre se lit vite, le style est clair et l’histoire plutôt simple. Malgré ce format court, Audrey Carlan arrive à faire évoluer ses personnages et la fin nous donne envie d’ouvrir la suite pour découvrir le prochain client de Mia. Je sais que je vais me plonger dans Février avec délice et curiosité !

Citations :

”Cette fois-ci, avec Wes, je me suis protégée de manière si féroce qu’il n’a eu que des petits bouts de mon coeur.”

”Je ne suis pas une demoiselle en détresse et il n’est pas mon chevalier en armure. Les contes de fées n’existent pas, surtout pour les nanas de Las Vegas avec un bagage émotionnel aussi lourd que le mien.”

Advertisements

Bilan Janvier 2018

Salut à tous ! Aujourd’hui je viens vers vous avec mon Bilan des lectures de Janvier 2018.

Comme vous pouvez le voir j’ai donc réussi à lire 8 livres. Le mois de Janvier, ainsi que le début de l’année, a bien commencé puisque je me suis fait une journée de lecture sous la couette le 1 Janvier. Mais après, j’ai eu beaucoup de mal. J’ai commencé beaucoup de lectures en meme temps, et je les ai pour la plupart encore en cours de lecture. Les cinq premiers tomes des Bds Saga on été dévoré en une soirée tellement j’ai adoré !

Quant aux chroniques, je les écrit petit à petit, à mon rythme. Mais ne vous inquiétez pas ça va venir.

J’ai aussi sorti une video Youtube sur mes coups de coeurs 2017 !

J’espère que janvier vous a apporté de bonnes lectures et que février sera le mois des jolies découvertes !

Dans l’ombre d’Ana- Marjorie Motto

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve avec Dans l’ombre d’Ana de Marjorie Motto.

Dans l'ombre d'Ana

Résumé : 

Un peu ronde mais bien dans sa peau, Elsa est une jeune femme heureuse. Pour elle, tout va pour le mieux : un travail prenant, des amis et une famille aimante, des loisirs et des projets. Comment imaginer qu’une simple rencontre puisse venir bouleverser sa vie, que perdre du poids pour entrer dans le moule des canons de beauté modernes devienne son obsession ?

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier les Editions de La Rémanence pour l’envoi de cet e-book.

La première chose qui m’a frappé dans ce livre c’est son titre. Je suis de ces personnes qui quand elles voient ”Ana” dans un titre ne peuvent s’empêcher de l’associer à l’anorexie. Le titre plus le résumé m’ont fortement attirée.

Si je devais donner mon ressenti à la sortie de cette lecture je dirai que j’ai été profondément bouleversée. Et pourtant ce n’était pas gagné. Je suis réellement passé par plusieurs sentiments durant ma lecture.

Et le premier sentiment qui a dominé c’est l’agacement. Je n’ai pas beaucoup aimé la première partie du roman. Elsa m’énervait et son Alexandre lui me saoulait totalement. Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai levé les yeux au ciel. Même si cette partie du roman mets en place la suite, elle ne m’a pas du tout accroché et j’ai été de nombreuses fois à deux doigts d’abandonner.

Mais au final, j’ai bien fait de continuer. J’ai fini par m’attacher à Elsa. Mais ce qui m’a le plus touchée dans ce roman est la façon dont l’auteure nous décrit l’installation de la maladie et la dure réalité des malades. J’ai vraiment été touché par le côté très insidieux. Elsa ne devient pas malade du jour au lendemain, cela est un long processus qui est très bien décrit dans le roman.

J’ai aussi énormément aimé la fin qui est une ode à l’espoir, à l’amour et au soutien que l’on peut trouver dans son entourage. C’est le genre de fin qui n’est pas un happy end retentissant, puisqu’on sait la fragilité d’Elsa, mais qui nous montre tout de même la lumière au bout du couloir.

Pour conclure, je ne peux que vous conseiller ce roman qui m’a émue par sa force et sa façon de décrire la maladie.

Citations :

”La buée de la douche sur la glace de ma salle de bains déforme un peu mes Kilos en trop, mais ne les efface pas pour autant. Du doigt, je gomme les défauts du reflet confus qui m’est renvoyé. Si ça pouvait être aussi simple en réalité… D’un geste rageur, j’efface ce corps prometteur et enfile mes vêtements qui me ramènent à ma lourde vérité.”

 

54 Minutes – Marieke Nijkamp.

Salut à tous : Aujourd’hui je viens vers vous pour vous présenter une belle pépite 54 Minutes de Marieke Nijkamp.

54 min

 

Résumé :

Opportunity School, Alabama. Les élèves sont réunis pour écouter leur directrice. Mais lorsque le discours s’achève, l’un d’entre eux, Tyler Browne, verrouille les portes et tire sur la foule.

Commencent alors cinquante-quatre minutes de massacre, cinquante-quatre minutes glaçantes racontées dans les messages des victimes à leurs proches et par quatre élèves, à l’intérieur et à l’extérieur de la salle. Tous ont un lien avec Tyler : Claire, son ex-petite amie, Autumn, sa propre sœur, Sylvia, la petite amie d’Autumn et le frère de celle-ci, Thomas.

Cinquante-quatre minutes pendant lesquelles Tyler force ses otages terrorisés à l’écouter se plaindre. Il n’a jamais été aimé, ni par sa petite amie Claire, ni par son père violent et alcoolique, et encore moins par sa sœur Autumn, à laquelle il ne pardonne pas de vouloir partir à New York pour être danseuse.

Mais loin d’être une victime, Tyler est avant tout un psychopathe, qui assassine trente-neuf personnes

Mon avis :

Tout d’abord je remercie les Editions Hachette pour l’envoi de cet e-book

54 minutes est un roman polyphonique où les points de vues se croisent, se chevauchent pour tenter de remettre les pièces du puzzle en place et comprendre ce qui se passe dans l’établissement d’Opportunity. Nous voilà entrés dans l’horreur des tueries dans les collèges américains. Cette histoire est forte et percutante. En lisant le résumé sur Netgalley je me suis vite demandée comment l’auteure traiterai ce sujet. Et je n’ai pas été déçue.

Ce roman est addictif, on a envie de tourner les pages pour voir comment les personnages vont s’en sortir, avec quels dommages et jusqu’où ira la folie de Tyler. De plus, derrière cette histoire se cache de nombreuses histoires : celles des différents personnages. L’auteur en profite pour nous parler du deuil, de l’homophobie, de la maladie et des sacrifices que l’on doit parfois faire pour suivre nos passions.

Même si la polyphonie des points de vue ne permet pas de trop s’approfondir sur les personnages, j’ai réussi à m’attacher profondément à Autumn et Sylvia. J’ai trouvé d’ailleurs dommage qu’on n’entre pas dans la tête de Tyler, pour comprendre un peu plus ses motivations.

A la fin, je n’arrivais pas à lâcher mon roman. J’ai d’ailleurs versé ma petit larme sur les derniers chapitres… !

Pour conclure je ne peux que vous conseiller ce roman. Cette lecture est addictive, touchante et très juste. Je serai curieuse de voir ce que vous en avez pensé si vous l’avez lu.

Citations :

”- Le deuil est un trou béant, pas vrai ? dis-je doucement.
Je ne sais même pas s’il m’entend, mais ces paroles sont autant pour moi que pour lui.
– Il est partout, il consume tout. Certains jours, tu crois ne plus pouvoir continuer parce que le désespoir est la seule chose qui t’attend. Certains jours, tu ne veux pas continuer parce qu’il est plus facile d’abandonner que d’être à nouveau blessé.”

”J’aurais aimé savoir qu’il nous restait si peu de temps.”

”Nous sommes plus que nos erreurs. Nous sommes plus que ce que les gens attendent de nous.”

Cinquante nuances plus claires – El James.

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de Cinquante nuances plus claires de E.L James.

Cinquante nuances

Résumé :

A présent réunis, Ana et Christian ont tout pour être heureux : l’amour, la fortune, et un avenir plein de promesses. Ana apprend à vivre dans le monde fastueux de son M. Cinquantes Nuances sans perdre son intégrité ni son indépendance tandis que Grey s’efforce de se défaire de son obsession du contrôle et d’oublier son terrible passé. Mais bientôt, alors que tout semblait leur sourire, le destin les rattrape et leurs pires cauchemars deviennent réalité… Un happy end est-il possible pour Grey et Ana ?

Mon avis :

Comme le film sort en 2018 et que j’ai prévu d’y aller avec une amie, il m’était impensable de ne pas lire le ivre avant ! Celui-ci traîne depuis un moment dans ma PAL et j’avoue que je craignais de retrouver Christian et Ana. Je les avais tellement détesté dans le premier tome et adoré dans le second que je ne savais pas trop où se placerai le curseur sur cette lecture.

Je ne vais pas laisser planer le doute bien longtemps : J’ai ADORE ce tome. Tout d’abord je me suis accrochée comme jamais aux personnages. L’auteur prend le temps de développer tous les personnages, que ce soit ceux en premier plan qu’en arrière plan. Par exemple, j’ai aimé en apprendre un tout petit peu plus sur les garde du corps que Christian emploie.

Ce roman est encore plein de rebondissement, il n’y a pas une fin de chapitre où on n’a pas envie de tourner la page pour voir ce qui se passe ensuite. J’ai plongé dans l’histoire avec plaisir et le couple d’Ana et Christian fait partie de ces couples qui risquent de me hanter longtemps. De plus, moi qui avait détesté les scènes de sexe du premier tome, je les ai trouvé bien mieux sur ce tome ci.

La fin est vraiment trop craquante et a fait fondre mon p’tit coeur d’artichaut… J’espère que vous l’apprecierez autant que moi.

En tout cas, je vous conseille ce roman si comme moi vous êtes assez facile à faire fondre…!

Citations :

” Tu es tout à toi tout seul : le gros lot, le traitement contre le cancer et les trois voeux de la lampe d’Aladin”.

” Il me rend gracieuse et sexy parce que lui même l’est. Il me donne la sensation d’être aimée parce que, malgré ses cinquante nuances, il a une tonne d’amour à donner”.

Ceux qui s’aiment- Coralie Raphael

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de Ceux qui s’aiment de Coralie Raphael

Ceux qui s'aiment

Résumé :

Un peu de tendresse dans ce monde de brute ? C’est ce que nous propose Coralie Raphael dans ce recueil de onze nouvelles autour de “Ceux qui s’aiment” et des sentiments. Des histoires d’amour de jeunesse, d’amour impossible, d’amour rêvé, d’amour retrouvé… pour oublier un temps les soucis et se rappeler avec délice ce que la vie peut offrir de mieux !
Mieux qu’un livre, un remède anti-coup de blues !

Mon avis :

Ceux qui s’aime est un livre qui célèbre l’amour. L’amour dans toutes situations. Comme vous me connaissez, vous savez que pour moi l’amour est le pus beau et le plus important sentiment au monde. Quand j’ai vu le résumé du roman sur NetGalley, je n’ai pu que fondre et demander ce livre. Je remercie d’ailleurs les editions Librinova pour l’envoi de l’e-book.

Malheureusement dans ce livre peu de nouvelles ont réussi à vraiment me toucher. Ma lecture était sympa mais il me manque ce petit plus qui aurait fait que je vous aurait dit : ”Oui j’ai adoré !”. A vrai dire, je l’ai lu il y a maintenant presque un mois et je me rends compte en écrivant la chronique qu’aucune nouvelle ne m’a réellement bouleversée…

J’ai beaucoup aimé ”Camille” ou encore ”La lettre du passé” mais pour les autres nouvelles il m’a manqué ce petit quelque chose, cette étincelle qui m’aurait fait fondre d’amour ou de tendresse.

Je recommande tout de même ce livre aux personnes qui veulent un peu de douceur en ce monde. Peut être serez vous touché là où je suis restée de marbre ?

Citation :

”Quand on regarde vers le futur, dix ans ça peut paraître très long. Mais quand on se tourne vers le passé, ces dix ans ne sont plus qu’un bref instant.”

Le plus bel endroit du monde est ici – Fransec Miralles et Care Santos

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de Le plus bel endroit du monde est ici de Fransec Miralles et Care Santos.

Le plus bel endroit du monde est iciRésumé :

Iris a trente-six ans et des idées noires plein la tête. Ses deux parents viennent de mourir dans un tragique accident et, en une seconde, toute sa vie a basculé. Par un après-midi froid et gris, elle songe même à en finir. Son regard se pose alors sur la devanture d’un café auquel elle n’avait jamais prêté attention auparavant. Son nom étrange, Le plus bel endroit du monde est ici, éveille sa curiosité. A l’intérieur, il ne reste qu’une table libre, l’homme derrière le comptoir l’invite à s’y asseoir. Sans trop savoir pourquoi, Iris se laisse guider et fait bientôt une rencontre touchante, inoubliable, magique… Il s’appelle Luca, il est italien et, pendant six jours d’affilée, ils vont se retrouver dans cet endroit hors du temps, loin des soucis du quotidien. Petit à petit, Iris retrouve le sourire. Mais l’après-midi du septième jour, Luca ne réapparaît pas. Iris comprend qu’il ne reviendra plus mais, surtout, qu’il lui a ouvert une porte dont elle ne soupçonnait pas l’existence : celle du bonheur.

Mon avis :

Ce petit roman avait attiré mon oeil dans les rayonnage de la librairie par son titre qui déjà vous plonge dans une ambiance plutôt feel-good. J’ai beaucoup apprécié en faire la lecture. Iris est un personnage qui se retrouve à un moment de sa vie où elle a perdu ses deux parents dont elle était très proche. C’est là qu’elle rencontre Luca à la table d’un café plutôt particulier… !

Le plus bel endroit du monde est ici se lit d’une traite. Nous plongeons dans l’histoire avec l’envie de nous aussi profiter des conseils de Luca. J’ai beaucoup aimé l’idée que chaque table du café était unique et représentais un conseil bien particulier, j’avais toujours hâte de savoir quel serait le nom de la table à laquelle Iris sera assise.

Le seul petit bémol se situe au niveau de la fin. J’en ai été plutôt déçue. Je savais bien que quelque chose de magique se tramerait mais je n’ai pas trop aimé les explications données à la fin même si celles-ci sont touchantes.

Pour conclure, je vous conseille ce roman quand vous voulez une lecture rapide mais réconfortante, qui saura vous redonner le sourire.

Citations :

”Pour la première fois depuis longtemps, elle eut la certitude de se trouver au bon endroit au bon moment. Elle ne désirait être nul part aille. Etait-ce cela le bonheur ? Sentir que le plus bel endroit du monde était ici ?”

” Il ne faut jamais craindre la tristesse, ni la solitude, ni la douleur car elles sont la preuves que la joie, l’amour et la sérénité existent”.

 

Histoire éternelle – Jennifer Donnelly

Salut à tous ! Aujourd’hui je viens vers vous pour vous parler de Histoire éternelle de Jennifer Donnelly qui est une réécriture de La Belle et la Bête

Histoire eternelle

Résumé :

Il était une fois, caché au cœur de la bibliothèque de la Bête, un livre très mystérieux.
En le découvrant, Belle va pénétrer dans un univers fascinant. Mais ne dit-on pas que les apparences sont parfois trompeuses ? Belle retrouvera-t-elle le chemin du retour ?
L’histoire pourrait bien ne jamais la laisser partir. 

Belle aime les livres, elle est intelligente… et prisonnière du château de la Bête. Pourtant, elle s’y sent à présent chez elle et s’est liée d’amitié avec les habitants. Quand elle découvre Nevermore, un livre enchanté, Belle se retrouve aspirée dans un monde de charme et d’intrigue.

La vie de Belle entre les pages de Nevermore est trépidante. Conversations passionnantes sur fond de luxe parisien avec des personnages pleins de mystère… et même une rencontre qu’elle n’aurait jamais crue possible. Que demander de plus ?

À Nevermore, Belle peut avoir tout ce qu’elle a toujours désiré. Mais un doute subsiste : que deviennent ses amis au château de la Bête ? Belle peut-elle vraiment faire confiance à ses nouveaux compagnons ? Ce monde est-il seulement réel ? Belle devra percer la vérité à jour si elle ne veut pas s’y perdre à jamais.

Mon avis :

Depuis sa sortie ce roman me faisait de l’oeil. Rien que sa couverture me faisais rêver. Et l’idée de me retrouver face à une Belle issue d’une réecriture me faisais saliver. Imaginez donc mon plaisir quand ma soeur me demanda de lui offrir !

J’attendais son retour avec impatience, et là…première déception : elle n’a pas du tout accroché et ne l’a pas lu jusqu’au bout. La sachant petite lectrice exigeante et ayant tout de même lu de bonnes critiques sur la blogosphère je ne me suis pas laissée découragée et est décidé de plonger tout de même dans cet univers.

Là intervient ma seconde, et dernière, déception : j’ai eu énormément de mal à entrer dans l’histoire. Mon imaginaire n’arrivais pas à s’approprier les personnages qui me semblaient seulement être ce qu’ils étaient, c’est à dire des êtres d’encre et de papier. Belle m’agaçait, la Bête ne me touchait pas…J’avoue avoir été tenté d’abandonner…

Mais mon acharnement fini par payer. J’ai finalement réussi à entrer dans l’histoire et à partir de ce moment, ma lecture fut très agréable. A partir d’un moment les actions s’enchaînent bien plus vite et nous nous retrouvons à retenir notre souffle et à tourner les pages bien plus vite.

Pour conclure, je dirai que ce livre est sympa, mais il faut être prêt à s’accrocher. J’ai eu beaucoup de temps à réellement trouver la féerie du conte. Mais une fois qu’on arrive à se plonger dedans nous passons un très bon moment.

Citations :

” L’amour est si puissant, si féroce, qu’il m’effraie.”

” Oui Aranae, j’en suis sûr. C’est bien la fille qui voit avec son coeur”

”L’amour n’est pas débile. Dur, oui, et complexe, et déroutant, et merveilleux. Mais aimer, être aimé…Rien d’autre n’a d’importance”.

Ma mère avait raison- Alexandre Jardin

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve avec Ma mère avait raison de Alexandre Jardin.

Ma mere avait raison

Résumé :

Ce roman vrai est la pierre d’angle de la grande saga des Jardin. Après le portrait du père merveilleux (Le Zubial), du sombre grand-père (Des gens très bien), du clan bizarre et fantasque (Le roman des Jardin), voici l’histoire de la mère d’Alexandre. On y découvre une femme hors norme, qui ose tout, et qui s’impose comme l’antidote absolu de notre siècle timoré.
Elle est dans les yeux de son fils l’héroïne-née, la tisseuse d’aventures, l’inspiratrice des hommes, la source jaillissante de mille questions – elle est le roman-même.
Un roman qui questionne, affole, vivifie et rejoint la joie du fils. Mais la magicienne, hélas, n’est pas éternelle.
Certaines femmes, pourtant, ne devraient jamais mourir.

Mon avis :

Je remercie les éditions Grasset pour l’envoi de cet e-book.

De Alexandre Jardin je ne connaissais rien, enfin si je connaissais sa tête ( et encore je m’en suis rendue compte après la lecture de ce livre…) . Mais le résumé de ce roman m’a plutôt intriguée. J’aime découvrir des personnages fascinants, surtout quand il s’agit de femmes, et qu’elles ne sont pas que fictionnelles.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en plongeant dans cette autobiographie. A vrai dire, j’ai plutôt été fascinée par la famille d’Alexandre. Un endroit où règne la créativité. J’ai été attirée par sa mère si originale, ayant de nombreux amant et étant libre. Je pense que cette femme restera gravée en moi comme une femme dont je veux m’inspirer.

J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur nous donnait à voir sa mère, à travers des anecdotes, des souvenirs qu’il a d’elle. Au travers de sa mère, il m’a aussi donné envie de découvrir le Zubial mais aussi à découvrir d’autres oeuvres de l’ordre le fiction comme Bille en tête ( que ma mère a dans sa bibliothèque…)

Même si j’ai extrêmement aimé la mère d’Alexandre, j’ai tout de même fini par avoir un certain goût amer dans la bouche. Tant de liberté m’a au final mis mal à l’aise, en ayant l’impression qu’au final, les hommes de sa vie en patissaient, en me demandant où était la limite entre liberté et égoïsme.. Je n’ai d’ailleurs toujours pas fini de réfléchir à ce sujet…

Comme vous l’aurez compris, j’ai tout de même beaucoup aimé ce livre qui, encore plus que de nous présenter une femme plutôt inspirante, ouvre le champ à de nombreuses réflexions…

Citations

” Mon chéri ! Il faut avoir le courage d’aimer !”

” Il faut aimer à tout prix, c’est la seule chose belle, grande et morale”

Cold Winter Challenge 2017

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve avec un article que je voulais au début faire en vidéo, mais que par manque de temps je ferai à l’écrit.

Le meilleur challenge de l’année, celui que j’attend depuis maintenant un an de nouveau, est de retour ! Il s’agit du cold winter challenge ! Cette année celui-ci se déroule du 1 décembre au 31 janvier. On a deux mois pour lire pleins de livres sur l’hiver avec du chocolat chaud.

Cette année, il y a quatre menus :

  • La magie de Noël : lire un livre en lien avec cette fête (de près ou de loin)
  • Flocons magiques : lire un livre du genre fantasy, fantastique…bref magique, mais pas forcément en lien avec Noël ou l’hiver.
  • Marcher dans la neige : lire un livre de natur writing, de littérature de voyage
  • Stalactites ensanglantées : lire un polar/thriller qui se passe durant l’hiver, où durant une période froide

J’ai pour l’instant une liste de six livres présents dans ma PAL.

Pour le menue de ”La magie de Noël” j’ai décidé de lire La liste de Noël de Jojo Moyes et La danse hésitante des flocons de neige de Sarah Morgan.

 

Pour le menu ”Flocons magiques” je pense lire Un coeur d’ange pour Noël de Vanessa Terral

Un coeur dange

Avec le menu ”Marcher dans la neige”, je découvre un genre que je ne connais pas du tout. J’ai choisi Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson.

Dans les forets de

Le menu ”Stalactites ensanglantées” me permet de me replonger dans un genre que je ne côtoie pas assez, le polar. J’ai décidé de lire deux livres : Petit papa errant de Denis Labbé et La princesse des glaces de Camilla Läckberg

 

 

Voilà la composition de mon challenge, je garde bien évidement d’autres livres sous le coude en cas d’envie dévorante de bouquiner plus que raisonnablement. Je reviendrai vers vous pour un compte rendu de toutes ces lectures petit à petit. J’avoue avoir déjà dévoré la nouvelle La liste de Noël que j’ai beaucoup aimé.

Et vous ? Participez vous au challenge ? Quelles lectures avez vous donc prévu ?