La bibliothèque des âmes – Ransom Riggs

Salut à tous, je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du dernier tome d’une saga à succès : Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs.

La bibliotheque des ames

Résumé :

Dans le Londres d’aujourd’hui, Jacob Portman et Emma Bloom se lancent à la recherche de leurs amis enlevés par les Estres. Ils retrouvent leur trace grâce au flair aiguisé d’Addison, l’illustre chien particulier doué de parole. Bientôt, au bord de la Tamise, ils font la connaissance de Sharon, un géant bourru qui, moyennant une pièce d’or, propose de leur faire traverser le fleuve. Ils rejoignent ainsi l’Arpent du Diable, une boucle temporelle à la réputation effroyable où séjournent les particuliers les moins recommandables, où pirates et malfaiteurs commettent leurs forfaits en toute impunité.
Jacob et Emma ne se sont pas trompés : l’ennemi a bien établi son QG dans l’Arpent, derrière les murs d’une forteresse imprenable…

Mon avis :

J’ai craqué sur ce troisième tome fin mai, lorsqu’il est sorti en livre de poche. L’histoire du deuxième tome était encore assez présente dans ma tête et j’ai vite réussi à me remettre dans l’ambiance de la saga.

Nous retrouvons Emma et Jacob là où nous les avions laissé à la fin du précédent livre. L’action démarre alors sur les chapeaux de roues. Malheureusement, l’auteur n’arrive à mon goût pas à nous maintenir réellement en haleine. Au bout d’une centaine de page cela commence à s’étirer et à devenir bien long. La découverte de l’Arpent du diable nous replonge dans une sorte de curiosité puisque nous voulons découvrir cette nouvelle boucle mais là encore, les actions sont un peu longues à s’enchaîner. Vous l’aurez compris je n’ai pas particulièrement apprécié le rythme de ce dernier roman de la saga. Moi qui en attendait beaucoup j’ai un peu été déçue.

Les personnages m’ont aussi moins plu que la dernière fois. Peut être était-ce à cause de ce problème de rythme qui gâchait tout mais même Emma et Jacob m’ont paru moins attachants. L’évolution du pouvoir de Jacob m’a tout de même éblouie et j’ai vraiment adoré ce que l’auteur en a fait.

Ransom Riggs nous invente toute une mythologie autour des Particuliers, de leurs pouvoirs et de leur monde et cela est tout de même habilement mené. L’auteur continue dans la même veine que les contes dont parlait Milard dans le second tome et qui ont tant aidé les enfants. J’ai d’ailleurs hâte de me procurer Les contes des Particuliers pour pouvoir tous les lire.

Pour conclure, je dirai que ce livre est un roman sympa mais un peu décevant pour clôturer une saga qui pourtant m’avait tant plu…

Citations :

” Mes frères m’ont enseigné une leçon difficile, a-t-elle murmuré. Nul ne peut vous blesser plus cruellement que les personnes que vous aimez.”

”Le doute, c’est le trou d’épingle dans le canot pneumatique.”

”Le problème avec la frontière qui sépare la simple imprudence de l’acte totalement stupide, c’est qu’on la distingue seulement après l’avoir franchie.”

Autre-Monde, L’alliance des trois – Maxime Chattam

Salut à tous, aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler du premier tome d’une saga qui a fait beaucoup de bruit : Autre-Monde de Machime Chattam.

108635771

 

Résumé :

Personne ne l’a vue venir. La Grande Tempête : un ouragan de vent et de neige qui plonge le pays dans l’obscurité et l’effroi. D’étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, à la recherche de leurs proies, qu’ils tuent ou transforment… Après leur passage, Matt et Tobias se retrouvent sur une Terre ravagée, différente. Désormais seuls, ils vont devoir s’organiser. Pour comprendre. Pour survivre… à cet Autre-Monde.

Mon avis :

Avant que ce livre n’apparaisse dans ma PAL, j’en avais beaucoup entendu parlé, notamment par Nine. Puis un jour j’ai enfin décidé d’ouvrir ce roman dans la cadre du Bingo du Printemps 2017 dans la catégorie ”un livre populaire”.

J’ai beaucoup aimé le style fluide de Maxime Chattam. Son histoire est vraiment agréable à suivre mais je n’ai pa spu m’empêcher d’être un peu déçue par ce premier tome. Il est vrai qu’après l’avoir vu encensé par de nombreuses youtubeuses je m’attendais à quelque chose de vraiment transcendant. J’ai bien évidemment passé un bon moment mais ce roman n’est pas un coup de coeur.

La première partie était à mon goût un peu longue. Le chemin de Matt et Tobias pour essayer de comprendre ce qui s’est passé est par moments lassant. La deuxième partie du livre est de suite plus intéressantes. Des mystères s’ajoutent aux mystères déjà présents et j’ai eu beaucoup de plaisir à essayer de démêler les ficelles de tout cela ( et autant dire que je ne suis pas très doué…).

Au niveau des personnages, j’ai beaucoup apprécié Ambre. La jeune fille est vive d’esprit et très intelligente. Elle comprend très bien le fonctionnement de cet autre monde et cela à quelque chose d’admirable.

De plus, la réflexion écologique derrière ce roman est elle très intéressante. L’idée que la Terre se ”venge” du mal que l’Homme a pu lui faire est plutôt bien trouvée et nous pousse à nous poser des questions.

Citation :

” Pour moi Dieu est un concept qui sert à rassurer les hommes. A moins d’être autorisé à définir mon propre DIeu, et d’affirmer que Dieu ne serait rien d’autre qu’un mot creux dans lequel mettre nos questions sans réponses, nos prétentions et notre envie d’humilité, finalement DIeu serait la représentation de notre ignorance. Alors là, oui j’y croirai, mais cela reviendrait à ne croire qu’en notre ignorance.”

La case de l’oncle Tom – Elizabeth Harriet Beecher-Stowe

Salut à tous ! Aujourd’hui je reviens vers vous avec un livre traitant de l’esclavagisme nègre aux Etats-Unis, La Case de l’oncle Tom de Elizabeth Harriet Beecher-Stowe

La case de l'oncle tom

Résumé :

Dans l’Etat du Kentucky, au XIXème siècle. Mr Shelby est un riche propriétaire terrien. Chez lui, les esclaves sont traités avec bonté. Cependant, à la suite de mauvaises affaires, il se voit obligé de vendre le meilleur et le plus fidèle d’entre eux, le vieux Tom. Tom, qui s’est résigné à quitter sa famille, rencontre la jeune et sensible Evangeline Saint-Clare, qui incite son père à l’acheter. Un intermède heureux dans sa vie, mais qui sera de courte durée car il va être vendu une nouvelle fois…

Mon avis :

Ce livre est le plus vieux de ma PAL, je l’ai donc sorti pour le ”Bingo du printemps”. J’avais déjà tenté de le lire quand j’avais onze ans…autant dire que je n’avais pas compris grand chose au contexte historique et n’avais par conséquent pas accroché. Neuf ans après me revoilà donc avec ce livre entre les mains. Cette fois-ci il m’a paru beaucoup plus facile à lire.

J’ai passé un moment sympathique avec ce roman mais il ne m’a pas non plus laissé une très grande impression. Nous suivons deux types d’esclaves : ceux qui préfèrent s’enfuir comme Elisa et ceux qui font confiance à leur maître comme Tom. Aucun des personnages n’a vraiment fait battre mon coeur à part peut être Miss St Clare qui malgré son jeune âge fait preuve d’une grandeur de coeur immense.

Le style de l’auteur est quant à lui très fluide, facile à suivre. Je n’aurais pas été contre un peu plus de poésie.

Pour conclure, je dirai que ce livre se lit facilement. Je le trouve important historiquement parlant mais ce n’est pas une pépite littéraire malheureusement.

Citation :

” Dite vous bien Monsieur Georges qu’il y a une foule de choses heureuses que DIeu peut nous donner deux fois mais il ne nous donne qu’une mère”.

Le ventre de Paris- Emile Zola

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler du troisième tome des Rougons-Macquart : Le Ventre de Paris.

Le ventre de paris

Résumé :

C’est dans les Halles centrales de Paris récemment construites par Baltard que Zola situe le troisième épisode des Rougon Macquart.
Après ” la course aux millions ” décrite dans la Curée, ce sera la fête breughelienne du Ventre de Paris, sa foule fiévreuse, tourbillonnante et bigarrée, ses amoncellements de victuailles, ses flamboiements de couleurs, ses odeurs puissantes de fermes, de jardins et de marées. Florent, arrêté par erreur après le coup d’Etat du 2 décembre 1851, s’est évadé du bagne de Cayenne après 7 ans d’épreuves.
Il retrouve à Paris son demi-frère qui, marié à la belle Lisa Macquart fait prospérer l’opulente charcuterie Quenu Gradelle. Mais la place de Florent est-elle à leurs côtés ? A-t-il renoncé à ses rêves de justice ? Car si l’Empire a su procurer au ” ventre boutiquier, au ventre de l’honnête moyenne,… le consentement large et solide de la bête broyant le foin au râtelier “, il n’a guère contenté les affamés.

Mon avis :

Ah Zola ! Ce cher Zola ! J’ai toujours un grand plaisir à l’idée de retrouver sa plume, de découvrir es aventures de ROugons-Macquart. Cette fois-ci avec les filles de la Lecture commune nous avons ouvert Le Ventre de Paris. 

Très vite, l’auteur nous plonge dans la vie des Halles de Paris en compagnie de FLorent. Ce lieu est la première chose que j’ai aimé dans ce roman. Zola nous en fait une telle description que nous ne pouvons qu’être subjugués. J’ai eu envie, au grès de notre voyage dans la Halles, de manger des légumes,de la viande; d’acheter des fleurs…

Nous suivons donc les aventures de Florent, frère de Quenu qui est lui même le mari de Lisa Macquart. Au début, cela m’a surpris qu’on ne soit pas directement en contact avec la Macquart mais cela n’est au final pas si grave puisque Lisa sera tout de même très présente.

Zola tisse autour de son personnage une toile qui se resserre petit à petit. Nous voyons de manière spectaculaire la portée des cancans des bonnes femmes des Halles. Plus on approche de la fin, plus nous comprenons que Florent ne peut pas s’en sortit indemne…

Pour conclure, je peux dire que ce roman de Zola est très fort et prenant. Les rumeurs des Halles nous serrent le coeur, et nous ne pouvons que nous prendre au jeu. Je dirai que ce troisième tome est à mes yeux mieux que La Curée puisqu’il y a beaucoup moins de passages qui étaient flous de part le contexte historique ou économique. La politique est bien évidemment présente mais je n’ai personnellement pas trouvé qu’elle entachait le récit. La fortune des Rougons reste tout de même mon tome favori pour l’instant ( la relation de Miette et Silvère y est pour beaucoup…)

Citations :

” Alors stupide, il s’arrêta , il s’abandonna aux poussées des uns, aux injures des autres; il ne fut plus qu’une chose battue, roulée au fond de la mer montante.”

” Les idées de Lisa étaient que tout les monde doit travailler pour manger, que chacun est chargé de son propre bonheur qu’on fait le mal en encourageant la paresse; enfin que s’il y a des malheureux, c’est tant pis pour les fainéants.”

 

 

 

 

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une – Raphaëlle Giordano

Salut à tous, aujourd’hui je viens vers vous avec un livre au titre à rallonge : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano.

 

Ta deuxieme vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

Résumé :

Tout à la fois roman et livre de développement personnel, suivez Camille sur le chemin de la vie de ses rêves. Débordée par son travail, son couple et son rôle de mère, la trentenaire a perdu sa joie de vivre, mais une rencontre va tout changer… Dans la lignée des livres de Laurent Gounelle, un parcours initiatique touchant, mais aussi un inspirant coaching riche en techniques créatives. Comme Camille, apprenez à enchanter votre vie !

Mon avis :

Ce roman m’a de nombreuses fois été vanté par ma tante qui l’avait adoré. Curieuse comme je suis j’ai décidé de lui donner une chance dans le cadre du Bingo du printemps pour la catégorie ”un livre Feel Good” et je n’ai franchement pas été déçue.  On retrouve donc Camille qui a l’impression d’être coincée dans une vie qui ne lui convient pas. Elle va alors rencontrer Claude, un routinologue, qui a pour mission de l’aider.

J’ai beaucoup aimé le format de ce livre. Moi qui n’arrive jamais à finir des livres de développement personnel j’étais complètement accro, à l’affût des conseils de CLaude. Le format ”roman” donne une fluidité aux idées, un fil conducteur. Bien évidemment l’histoire semble plutôt simple, Camille établit si facilement des changements dans sa vie…Mais cela fait partie du jeu, le but n’étant pas tant la crédibilité que le fait que le conseils soient ”digeste”.

Mais du coup, me demanderiez-vous, que valent ces conseils ? J’en connaissais certains mais d’autres étaient inconnus au bataillon pour moi. Et pour la plupart je les trouve intéressants, j’en ai depuis mis quelques une en place dans ma vie quotidienne et j’attend de voir s’ils améliorent un tant soi peu ma confiance en moi ou ma petite vie d’étudiante.

Pour conclure, je peux dire que j’ai beaucoup aimé ce livre, qui a été très agréable à lire et dont je ressors avec un réservoir de techniques à appliquer. Le petit plus de ce livre étant que ces conseils sont résumés à la fin, de sorte que vous pouvez les retrouver sans avoir à relire tout le roman.

Citations :

Certains regardent la vase au fond de l’étang , d’autres contemplent la fleur de lotus à la surface de l’eau , il s’agit d’un choix .”

Gardez toujours à l’esprit l’exemple de certaines femmes pas si jolies que ça et qui ont eu pourtant un succès fou. Prenez Edith Piaf, qui a eu les plus beaux hommes, ou Marilyn Monroe, connue pour ses rondeurs ! Mais ce qui compte le plus, vous l’avez deviné, c’est ce que vous dégager de l’intérieur. La confiance en soi est votre plus bel atour. Rayonnez et vous serez irrésistible !C’est en vous remplissant de belles choses que vous serez attirante. Croyez-moi, la bonté et la bienveillance brillent plus que les bijoux les plus beaux ! Ce que vous êtes à l’intérieur se voit à l’extérieur”.

Votre mental vous joue de vilains tours. Il vous raconte des histoires et vous finissez par le croire ! C’est un magicien noir mais vous êtes une magicienne encore plus forte : vous avez le pouvoir de stopper votre mental et même de le manipuler !

 

 

 

Je suis une fille de l’hiver – Laurie Halse Anderson

Salut à tous ! Aujourd’hui je viens vers vous avec un coup de cœur, Je suis une fille de l’hiver de Laurie Halse Anderson.

Je suis une fille de l'hiver

Résumé :

Maintenant qu’elles ont 18 ans, elle se sont éloignées l’une de l’autre. Malgré ça, Cassie a appelé Lia 33 fois la nuit de sa mort. Celle-ci n’a jamais répondu. Lia se retrouve seule, hantée par le souvenir de son amie, ravagée par la culpabilité de n’avoir pas pu la sauver, obsédée par son besoin d’être mince, et son combat pour accepter son corps. Le tout se mèle dans un monologue intérieur presque poétique piégé dans une narration étonnamment vive et juste. Dans son roman le plus émouvant depuis Vous parler de ça, Laurie Halse Anderson explore le combat d’une jeune fille, son chemin douloureux vers la guérison, et ses tentatives désespérées pour se raccrocher à ce qui est le plus important : l’espoir. Ce qui nous intéresse finalement n’est pas ce qui lui se passe à la fin mais bien le voyage que nous entreprenons aux côtés de Lia dans sa lente agonie, sa douleur inexplicable et sa tentative de donner un sens à sa vie.

Mon avis :

Comme dit précédemment, ce roman est pour moi un coup de cœur. J’ai rarement vu un livre traitant un tel sujet l’aborder d’une telle façon. Nous nous retrouvons avec Lia suite à la mort de son amie Cassie. C’est avec cette amie qu’elle avait fait le pacte de devenir les filles les plus minces du collège.

Ce roman m’a extrêmement touché, et ce du début à la fin. Être dans la tête de l’héroïne nous permet de voir le déroulement de sa pensée. De voir comment celle-ci peut être embrouillée et de quelle façon son auto-destruction est plus forte qu’elle. L’auteur semble englober de nombreuses pratiques utilisées par les anorexiques : du sport de minuit à la consultation de blogs ”pro-ana”. La question de la régurgitation des aliments avalés et elle aussi abordée, et ce de la plus terrible des façons. L’auteur aborde aussi le thème de l’auto-mutilation et je n’ai pu m’empêcher d’avoir le cœur serré à l’idée de la douleur de Lia.

Au fur et à mesure de son déroulement, l’intrigue est de plus en plus prenante, nous voyons Lia basculer de plus en plus vers la folie et nous demandons alors jusqu’où elle ira. J’ai énormement apprécié la fin qui est un léger appel à l’espoir et à la guérison.

Au niveau des personnages, j’ai beaucoup aimé Lia, et me suis parfois reconnue dans son mode de pensée. J’ai aussi aimé ses parents dans leur construction. Je n’ai pas apprécié leur façon de ”gérer” la maladie de leur fille mais je les ai trouvé très ,malheureusement, crédibles…

Le style est poétique, parfois un peu lent, mais rien de futile n’est inséré dans ces lignes. Même si cela est douloureux, nous prenons plaisir à lire Laurie Halse Anderson. Préparez vous à ne plus lâcher le livre une fois que vous l’aurez ouvert.

Pour conclure, je vous dirais de foncer et de ne pas hésiter à acheter ce roman. POur ma part je pense très vite craquer pour Ma mémoire est un couteau de la même auteur aux éditions La Belle Colère qui aborde le thème du PTSD ( Ou Stress Post-Traumatique).

Citations :

” Je me penche sur la droite et repousse l’élastique de ma culotte. Ma hanche gauche se cambre, scintillant d’un éclat bleu à la lueur du film. Je trace trois lignes dans ma peau, chut, chut, chut. Les fantômes s’écoulent goutte à goutte.”

” Parfois, être adulte, ça signifie faire le bon choix, même si ce n’est pas celui qu’on préfère”.

” Fais-toi vomir, affame-toi, mutile-toi et bois parce que tu ne veux plus ressentir tout ça. Fais-toi vomir, affame-toi, mutile-toi et bois parce que tu as besoin d’un anesthésiant et que ça fonctionne. Mais seulement pour un temps. Alors l’anesthésiant se transforme en poison et c’est déjà trop tard parce que tu es accro jusque dans ton âme. Ca te pourrit de l’intérieur et tu ne peux pas t’arrêter”

Lectures du mois de Mai 2017

Salut à tous ! Voilà le mois de mai est déjà passé et il est temps de faire un point lecture.

Cela me fait donc un total de 10 livres lus ce dont je suis très content.e. Sur ces dix livres j’en ai chroniqué 6 et les quatre autres seront fait d’ici la semaine prochaine.

Là encore aucune grosse déception même si Si c’est un homme ne m’a pas tant captivé que ça….. J’ai par contre eu un coup de coeur pour Thirteen Reasons Why et Je suis une fille de l’hiver

J’ai aussi avancé mon Bingo du printemps avec au compteur 13 points. Quant à mon Goodread Challenge, j’en suis à 39% !

Et vous, votre mois lecture s’est bien passé ?

L’apprenti Epouvanteur de Joseph Delaney

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler d’une saga que j’ai découvert grâce à Marion reading book : L’épouvanteur de Joseph Delaney

epouvanteur T1

Résumé :

Septième fils d’un septième fils, Tom perçoit les ombres de ceux qui ont peuplé la terre et ressent la présence des êtres maléfiques. A treize ans, il doit quitter la ferme pour devenir l’apprenti de l’épouvanteur, chasseur de démons et sorcières. Commence alors pour lui une nouvelle vie, difficile. N’écoutant que son bon coeur, il va permettre la libération d’une sorcière particulièrement cruelle que son maître a enfermée dans un puits. Il aura alors à l’affronter à plusieurs reprises avant de la voir disparaître à tout jamais.

 

Mon avis :

J’ai passé un très bon moment avec ce livre. Cette saga me faisait de l’oeil depuis des années mais c’est la chronique  de Marion qui m’a réellement donné le déclic d’acheter et d’ouvrir le livre. De plus, le Bingo du printemps s’y prêtait puisque je l’ai entré dans la catégorie ”livre de poche”.

L’intrigue est plutôt plaisante, même si j’ai trouvé le début un peu long. L’arrivée d’Alice remettra un peu d’action là dedans. Le style est fluide, un peu facile mais il ne faut pas oublier que cela reste un roman jeunesse. Je pense que si je l’avais lu plus tôt et n’avais pas attendu d’avoir vingt ans pour cela j’aurai été quitte pour quelque frayeur. Maintenant, la peur n’était pas tant au rendez-vous mais plutôt un désir de savoir comment l’intrigue allait se nouer et se dénouer.

J’ai beaucoup aimé les personnages des sorcières. Je crois même qu’elles ont été mes préférées. Et j’espère bien les revoir bientôt dans un autre tome.

Cette chronique me paraît difficile à écrire car j’ai beaucoup aimé le livre, sans savoir réellement pourquoi. Une grande partie est je pense due à l’intrigue mais ne souhaitant pas vous spoiler je préfère juste vous dire d’aller ouvrir ce roman et de vous en faire votre avis.

Personnellement, je n’attend qu’une chose : ouvrir le second tome.

Citations :

” Pas d’apprentissage sans risque d’erreur”

” Il existe deux catégories d’êtres particulièrement sensible à la flatterie : les femmes et les gobelins. Ça marche à tous les coups.”

Ne m’appelez pas Blanche-Neige – Gally Lauteur

Salut à tous, aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de Ne m’appelez pas Blanche-neige de Gally Lauteur.

Ne m'appelez pas Blanche-neige

 

Résumé :

Qui a dit que la vie était un conte de fées? Lorsqu’on est trahie par sa meilleure amie, difficile d’y croire. Sous le choc, Blanche, 18 ans, préfère s’enfuir dans la nuit parisienne, entraînée par de mystérieux fêtards rencontrés sur le réseau social le plus populaire du moment. Si la magie devient virale, une princesse peut-elle s’en sortir avec pour seules armes : sa répartie et son téléphone? Oserez-vous croquer cette pomme d’amour et découvrir le cœur des princes de votre entourage?

Mon avis :

Comme on le comprend très vite ce roman est une réécriture du conte Blanche neige et les sept nains. Mais cette adaptation se passe dans un monde moderne, je le savais bien évidement avant d’ouvrir le roman puisque j’avais lu de nombreuses chroniques la dessus, mais cela ne m’a pas empêché d’être surpris.e.

L’histoire est basée sur une romance. Après avoir vu que son père et sa meilleure amie avait une liaison, Blanche décide de se changer les idées dans un bar à Paris. Elle rencontrera alors une bien belle et étrange bande de jeunes .
Comme vous le savez maintenant,ce qui fait que je m’attache à une histoire , ce sont les personnages et leur construction. Ici, ces derniers sont nombreux mais ils ont introduits au compte gouttes, ce qui rend leur assimilation plus facile. Je me suis beaucoup attaché.e à Rob et Jay. Rob a un côté peu sûr de lui qui m’a complètement fait craquer et Jay a lui ce côté bad boy que j’apprécie tant. Blanche, le personnage principal, ne m’a pas tant ému que ça. Je l’ai trouvé un peu empotée, et parfois clichée. Elle dit ne pas vouloir faire telle chose mais, souvent parce qu’on le lui ”ordonne”, finit par accepter.
J’avoue qu’au début, je n’étais pas à fond dans le roman. De plus, le réseau social ”Pomme d’amour” m’a fait sourire mais je ne l’ai pas franchement trouvé si important, il était plus présent pour débloquer des situations grâce à des ”voeux”, ce qui est tout de même un peu facile. Mais la tournure ”romance” que prend la fin de l’histoire m’a beaucoup fait accroché et j’ai vraiment adoré les derniers chapitres.
D’ailleurs, en parlant de chapitres, il faut savoir que les titres de ceux ci sont plutôt amusants. Ils nous donnent souvent le nom des ”nains” que nous allons rencontrer, ce qui nous donne très envie de les lire pour voir un peu comment ceux c sont adaptés au monde réel.
Pour conclure, je dirais que ce roman est un roman amusant et attrayant surtout par sa façon d’adapter les personnages de ce conte de fée si célèbre qu’est Blanche Neige au Paris d’aujourd’hui.

Citations :

” L’amour qu’est ce que c’est ? Est-ce que c’est pur et éternel ? Est-ce une promesse de rester toujours ensembles ?”

” Il est plus facile de mettre son esprit en sommeil et de faire semblant de vivre emprisonnée et protégée dans un cercueil de verre. Donner le change et sourire faussement comme une poupée sous emballage. Faire croire qu’en apparence tout va bien quand à l’intérieur on est brisé. ”

” Et vous ? Oui, vous ! QUel est le voeu de votre coeur ?”

[Tag] The Happy Bookalcoholic Tag

Salut à tous ! Aujourd’hui j’avais envie de vous retrouver avec un tag trouvé sur la chaîne d’Ophélie, Around The Beauty Moon , qui se nomme ”The Happy Bookalcoholic Tag” .

1. Qu’aimes tu dans le d’acheter de nouveaux livres ?

C’est tout un plaisir pour moi d’acheter de nouveaux livres. Je suis toujours excité.e à l’idée de connaître une nouvelle histoire, de rencontrer de nouveaux personnages. Il y a aussi le plaisir de voir de nouvelles couvertures sur les rayonnages de ma bibliothèque.

2. Tous les combien achète-tu de nouveaux livres ? 

Je dirais au minimum une fois par semaine.

3. Librairies ou shopping sur internet ?

Librairies et de loin ! Je n’utilise le net que lorsque je chercher un livre en particulier et que je ne le trouve pas.

4. Quelle est ta librairie préférée ?

Au niveau de l’ambiance, je dirai Gribouille à Bayonne. Après, dans les ”gros groupes” je vais souvent à Cultura. J’aime beaucoup la façon dont les livres y sont rangés, puis le caissier de mon Cultura est mignon, directement ça encourage à acheter des livres. ( Mais chut 😉 )

5. Précommandes-tu tes livres ?

Je n’ai jamais précommandé aucun de mes livres. Si j’en veux un à tout prix je l’achète le jour de sa sortie.

6. Te fixes-tu une limite dans tes achats livresques par mois ?

Aucune limite, si ce n’est celle de mon compte bancaire….

7.  Quelle est l’ampleur de ta wish-list ?

A en croire Livraddict, celle ci s’élève à 97 livres.

8. Les trois livres de ta wish-list que tu aimerais avoir maintenant ?

Je rêverai d’avoir Ma mémoire est un couteauChanson douce et La bibliothèque des âmes qui est le tome 3 de la saga Miss Peregrine

9. Quel est le dernier livre que tu as acheté et d’où vient-il ?

Il s’agit des Oeuvres de Nerval trouvé dans un vide grenier pour un euro seulement. Autant vous dire que j’étais content.e