Les Etoiles de Noss Head 2, Rivalités – Sophie Jomain

Salut à tous ! Aujourd’hui je viens vous parler du deuxième tome d’une saga chère aux yeux de nombreuses personnes ( et j’en fais partie !)  : Les Etoiles de Noss Head de Sophie Jomain.

rivalités sophie jomain

Résumé :

Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith, mon petit ami loup-garou. J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune fille, ou presque. Douce utopie, rien ne se passe jamais comme on le voudrait.
Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée.
Je n’en avais aucune idée alors, mais les forces qui devraient s’affronter allaient au-delà de tout ce qu’on peut imaginer.
J’étais au moins sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés. Peut-être même que je ne m’en sortirais pas indemne.

Mon avis :

Après avoir fini la version illustré du premier livre, j’ai lu ce tome ci très rapidement dans le cadre du bingo de printemps et je l’ai beaucoup apprécié. J’avais de grandes attentes quant à la scolarité d’Hannah à Saint-Andrews avec Leith. Et ce livre ne m’a pas déçu sur cela. Sophie Jomain intègre une autre espèce en rivalité avec les garous et cela m’a étrangement plu. Pourtant, si elle l’avait fait dans le tome précédent, cela m’aurait plutôt dégoutée et j’aurai laissé tombé la saga.  Mais ayant déjà un aperçu du monde des loups garous j’ai finalement été heureuse de retrouver d’autres créatures.

De nouveaux personnages apparaissent, et j’ai ressenti pour certains d’entre eux un sentiment d’Amour / Haine très puissant. Comme Hannanh, on ne sait plus à qui faire confiance. On se demande qui ment de ses nouveaux amis ou de Leith. On n’arrive pas à faire la part de la haine qu’ils se vouent et de la logique dans leurs propos…

J’ai par contre relevé un gros point négatif : j’avais deviné une part importante de l’intrigue. En effet, alors que les personnages cherchent un coupable, j’avais senti dès le début qu’un certain personnage l’était. Et malheureusement, l’histoire ne m’a pas détrompé sur ce point, ce qui m’a déçu.

La fin a serré mon petit coeur, et, pour le coup, celle-ci je ne l’avais pas vue venir. Là où on avait de la tendresse dans les dernières pages du premier tome, celles du seconde tome sont déchirantes au possible. Ce qui nous donne alors très envie d’ouvrir la suite…

Pour conclure, nous pouvons dire que ce second livre de la saga est captivant, la tension monte encore un peu et la fin nous promet une intrigue encore bien riche en rebondissement. J’ai par ailleurs appris que ce livre ci devait lui aussi avoir une version illustrée, sur laquelle je me jetterai sans hésiter.

Citations :

” L’amour et la haine sont des sentiments étrangement proches et ils sévissaient en moi me donnant la force de résister à ma soif”.

” Leith Sutherland faisait partie de moi et moi de lui, l’Esprit avait choisi pour nous. On ne sépare pas des âmes soeurs aussi facilement. Oui, nul doute que nous nous reverrions”.

Si c’est un homme – Primo Levi

Salut à tous Aujourd’hui je viens vers vous pour vous donner mon avis sur un livre important : Si c’est un homme de Primo Levi.

 

Si c'est un homme

Résumé :

On est volontiers persuadé d’avoir lu beaucoup de choses à propos de l’holocauste, on est convaincu d’en savoir au moins autant.
Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l’accumulation, on a envie de crier grâce. C’est que l’on n’a pas encore entendu Levi analyser la nature complexe de l’état du malheur. Peu l’on prouvé aussi bien que Levi, qui a l’air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la littérature n’est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n’est que futilité.

Mon avis :

Cela fait maintenant quelques années que je m’étais promis de lire ce livre un jour. Le ”Bingo du printemps” m’a permis de le faire. Et j’ai plutôt été déçue par ce que j’ai découvert…

Je suis persuadée que lire un maximum de choses sur les horreurs perpétrées durant la Seconde Guerre mondiale fait parti de notre devoir de mémoire et c’est pour cela que je suis tout de même content.e d’avoir ouvert ce livre. Mais je n’ai pas accroché au style de l’auteur. L’horreur des camps est décrite d’un oeil froid et les sentiments ne sont pas tant exprimés. On trouve une multitude de noms, de termes en allemands qui nous perdent et qui , tout en nous plongeant dans ce que devait ressentir les déportés quand ils ne comprenaient pas, coupe totalement notre lecture. Les personnages sont nombreux et nous ne savons plus qui est qui ce qui ajoute encore à notre incompréhension.

Le seul chapitre qui a réussi à me perturber, à me chambouler et le dernier chapitre… Autant dire que j’ai été patient.e. Celui-ci m’a, par contre, remué les tripes et m’a réellement fait prendre conscience de l’horreur que devait vivre ces Hommes.

J’avoue avoir du mal à bien tourner ma chronique…Dire qu’on a que très moyennement apprécié un roman si important risque de me faire passer pour un insensible…Mais comme dit plus haut, le style était pour moi beaucoup trop froid. Nous observions ces prisonniers dans leur quotidien morne et répétitif sans réussir à nous attacher à aucun de ces hommes, ce qui fait que je suis passé à côté de ma lecture…

Pour conclure, je vous conseille tout de même de lire ce roman. Si ce n’est pas pour le style, lisez le pour la Mémoire. Il reste un des monuments de ces ”écrits-témoignages” sur les camps et il est important encore une fois de se souvenir…

Citations :

”Si je pouvais résumer tout le mal de notre temps en une seule image, je choisirais cette vision qui m’est familière : un homme décharné, le front courbé et les épaules voûtées, dont le visage et les yeux ne reflètent nulle trace de pensée.”

”Nous découvrons tôt ou tard dans la vie que le bonheur parfait n’existe pas, mais bien peu sont ceux qui s’arrêtent à cette considération inverse qu’il n’y a pas non plus de malheur absolu.”

”Il n’est pas rare quand on a tout perdu, de se perdre soi-même”

Quand la nuit devient jour- Sophie Jomain

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de Quand la nuit devient jour de Sophie Jomain

Quand la nuit devient jour

Résumé :

On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression.
Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.
J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016.
Par euthanasie volontaire assistée.

Mon avis :

Depuis que ce livre est sorti il m’intrigue au plus haut point. Le sujet traité, l’euthanasie, est original. J’ai finalement ouvert ce roman dans le cadre du ”Bingo du printemps” . J’avais déjà lu la plume de Sophie Jomain dans un style différent. Je ne savais pas quoi attendre particulièrement de ce roman mais je n’ai pas été déçue.

Le début est poignant. Nous nous trouvons face à la douleur de Camille. Nous voyons sa dépression, ses troubles alimentaires… Je n’ai eu aucune difficulté à me mettre dans ses chaussures et cela m’a remué. Nous nous retrouvons ensuite rapidement face à la décision de celle-ci : se faire euthanasier. J’ai aimé qu’aucun jugement sur cette décision ne soit fait de la part de l’auteur. Celle ci nous laisse alors décider de ce qu’on va en penser.

Il y a des personnages pour, des personnages contre et tous ont un bon paquets d’arguments à sortir à Camille, qui reste seule maîtresse de sa décision. La voilà alors entrant dans un hôpital où elle séjournera le temps qu’arrive le jour J . J’ai malheureusement un peu moins apprécié la deuxième partie du roman. Camille reste toujours très intéressante et ses pensées poignantes mais il se noue une histoire d’amour dont, pour une fois, j’aurai pu me passer… Je l’ai parfois trouvé mignonne mais la plupart du temps elle m’a plus agacée qu’autre chose.

La fin du roman est une fin étonnante. Plusieurs jours après ma lecture je ne sais pas encore si je l’aime, si je la hais. Elle m’a quelque peu laissé perplexe. Et j’aimerai bien entendre vos avis sur celle ci !

Pour résumer mon avis on peut dire que le roman est tout de même à lire car il touche au coeur et traite un sujet si peu abordé. Et il traite bien !

Citations :

” Je crois que je pensais que plus j’étais maigre et moins on me voyait.”

” La mort est douce pour ceux qui l’ont choisie. Dure pour ceux qui restent.”

” Je ne supporte plus cet état cyclothymique , d’oscillation de l’humeur. Le retournement de l’esprit qui finit par attaquer chaque cellule de mon corps au point que, tôt ou tard, je me retrouve paralysée de douleur dans des toilettes, dans une voiture, une cuisine, n’importe où”

 

Thirteen Reasons why – Jay Asher

Salut à tous !

Aujourd’hui je viens vous présenter un livre, adapté récemment en série, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre : Thirteen reasons why de Jay Asher.

18426012_1859400491000446_1418753870_n

 

Résumé :

Si tu entends ce message, il est déjà trop tard. Une nouvelle édition du best-seller international de Jay Asher, avec des photos exclusives du tournage de la série événement NETFLIX. Clay Jensen ne veut pas entendre parler des enregistrements qu’Hannah Baker a laissés. Hannah est morte, ses secrets avec elle. Pourtant, son nom figure sur ces enregistrements. Il est l’une des raisons, l’une des treize responsables de sa mort. D’abord choqué, Clay écoute les cassettes en cheminant dans la ville. Puis, il se laisse porter par la voix d’Hannah. Hannah en colère, Hannah heureuse, Hannah blessée et peut-être amoureuse de lui. C’est une jeune fille plus vivante que jamais que découvre Clay. Une fille qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer…

Mon avis :

Comme beaucoup d’entre nous j’ai été au contact de ce roman par le biais de la série sortie sur Netflix récemment. C’est d’ailleurs par celle-ci que j’ai mis un pied dans l’intrigue de Jay Asher. Après avoir littéralement binge-watché les épisodes de la série, je ne voulais pas lâcher Hannah, Clay et toute la compagnie. Leur histoire m’a tellement touché que je ne pouvais tout simplement pas m’arrêter là. Je me sais aussi plus sensible aux mots qu’aux vidéos et j’espérais qu’Hannah continuerai de me toucher.

Cela n’a évidemment pas raté. A la différence de la série, le roman est plus centré sur le passé, on ne retrouve pas toutes ces scènes du présent où on voit la conséquences des cassettes. La typographie du roman parait tout d’abord bizarre parce que les paroles d’Hannah sont en gras. Mais une fois qu’on s’est habitué à ce détails, le livre se déroule tout seul. D’une cassette à l’autre Hannah explique les raisons de son suicide. 13 cassettes, 13 personnes visées.

En toute honnêteté, ce roman est un roman que j’aurai aimé lire il y a quelques années. Hannah place des mots si exacts sur ce que peuvent ressentir certains adolescents en détresse, en difficultés au lycée. J’ai relevé des tonnes de citations à la fois poétiques, et pleines de vérité.

Mais le personnage qui m’a le plus touché est Clay. Sa cassette m’a remué les tripes. J’avais envie de lui faire un câlin et de lui dire que tout irait bien. Je n’ai pas l’habitude de tomber en crush sur un personnage comme cela d’habitude, moi qui aime les bad boys un peu grande gueule….Clay est plutôt effacé et ”normal” au contraire. Mais on comprend vite les sentiments qu’il a eu pour Hannah et c’est cela que j’ai beaucoup aimé.

Je vous avoue que j’ai beaucoup de mal à vous écrire un avis cohérent sur ce roman. Celui ci est tellement un coup de coeur, le plus gros de 2017 pour l’instant, que je n’arrive pas bien à ne pas laisser paraître mon hystérie complète et à clamer haut et fort mon amour pour la plume de Jay Asher, pour ses personnages….Alors je vais vous laisser, j’espère que vous vous laisserez conquérir, croyez moi vous en sortirez remués.

Citations :

”D’abord les mots, ensuite les actes”

”Je sais très bien quelle tête je dois avoir. La mine trouble. COupable. L’air de quelqu’un en train de s’effondrer”

”Et là…Comment dire…Certaines pensées ont commencé à s’insinuer dans mon esprit. Aurai-je un jour le contrôle de ma propre vie ? Serai-je un toujours repoussée et piétinée par ceux en qui j’ai confiance ? Ma vie irai-t-elle un jour dans le sens que je veux ?”

 

Ces crush littéraires…

Salut tout le monde ! AUjourd’hui me voilà avec un article un peu spécial. J’ai décidé de vous parler de mes crushs littéraires, ces personnages coups de coeur qui m’ont fait accroché à un livre et à qui j’aime parfois penser comme si c’était de ”vraies” personnes. Cet article évoluera au fil de mes lectures !

Hardin dans After de Anna Todd :after-s01

Hardin est un énorme coup de coeur pour moi ! J’avoue avoir eu beaucoup de mal avec ce personnage au début ( avec tous les personnages dans le premier tome a vrai dire) mais au fil de ma lecture qui devenait de plus en plus addictive j’ai vraiment aimé ce garçon. Je crois que c’est vraiment après le tome 3 que je me suis rendue compte à quel point je ne pouvait plus décrocher et à quel point j’aimais les chapitres où on était dans la tête d’Hardin. J’avoue m’être un peu reconnue dans ce garçon torturé et compliqué et avoir eu l’impression de le comprendre complètement. J’ai eu mal pour lui, j’ai galéré avec lui et ne suis pas sortie vraiment indemne de cette lecture. Même un an après je pense souvent à ce personnage, regrettant presque d’avoir fini la saga.

Thorn de La Passe miroir de Christelle Dabos :51iy6oi0agl-_sx195_

Ici aussi je n’ai pas aimé Thorn dès le premier tome. Il m’a quelque peu agacé au début. C’était un personnage trop froid, trop dur et j’avais bien pitié de la pauvre Ophélie. Mais grâce au tome deux on apprend à le connaître un peu plus, son caractère et sa psychologie s’affine et je me suis découvert une tendresse infinie pour Thorn. J’attend d’ailleurs avec hâte la sortie du troisième tome de la saga pour me plonger à nouveau dans cette romance si étrange.

Clay de Thirteen reasons why de Jay Asher

18426012_1859400491000446_1418753870_n

Clay est ce genre de personnage qui d’habitude ne me touche pas particulièrement. Mais ici, j’ai aimé être dans sa tête quand il découvrait les cassettes d’Hannah. L’amour qu’il lui portait m’a émue et j’au un pincement au coeur en pensant qu’il aurait pu être celui qui l’aurait sauvé. Sa cassette est celle qui m’a retournée le plus. Parce que lui n’a rien à faire ici, comparé aux autres. On a envie de lui faire un câlin plus qu’autre chose…

 

Voilà, pour l’instant mes personnages coups de coeur ne sont pas si nombreux mais j’espère pouvoir rapidement alimenter un peu plus cet article ! Et vous dites moi quels sont vos coups de coeur ! Je veux tout savoir !

Les commentaires et moi [Carnaval d’articles]

Salut à tous ! Aujourd’hui, dans l’optique d’une carnaval d’articles organisé par Caro Bleue Violette , je viens vous parler de mon rapport aux commentaires ! Je vais essayer de vous donner mon point de vue en tant que blogueuse mais aussi en tant que lectrice d’autres blogs.

Je trouve que les commentaires sont ce qui fait vivre un blog. Pour moi, les mentions ” j’aime” ne sont que de pâles indicateurs de si les gens ont apprécié ou non un article. Comme sur Facebook, il est bien facile de poser un petit j’aime alors que nous n’avons que vaguement parcouru l’article alors qu’un commentaire prouve que l’on veut discuter de ce qu’on a lu, qu’on veut échanger. Et personnellement c’est une des raison qui m’a poussé à créer ce blog : discuter avec vous, découvrir de nouveau horizons, de nouvelles personnes…C’est pourquoi dès que je lis un article qui me plais, dont j’ai envie de discuter, sur lequel j’aimerai donner mon avis je m’efforce de laisser un petit message. J’avoue ne pas toujours le faire à chaque fois, car souvent je lis les blogs auxquels je suis abonné.e pendant un court moment où j’ai une pause. Que ce soit entre deux cours ou à la maison entre deux révisions. Avant d’avoir moi même un blog, je confesse que je ne commentais même jamais, alors que de nombreux articles ont su me toucher. Comme je vous le disais maintenant je laisse beaucoup plus de commentaires, mais j’en laisse plus facilement sur les blogs hébergés par WordPress comme le mien que sur les autres. Non pas par ”sélection” mais je galère souvent à poser des commentaires sur les blogs hébergés notamment par blogspot. Puis pour être prévenus d’éventuelles réactions il faut s’abonner en mail…et ma boite mail est malheureusement vite noyée…

Lorsqu’on passe de ”l’autre côté”, celui de blogeur.se, on se rend compte à quels points ces petits mots sont importants et encourageants. Pour ma part, n’ayant pas une masse énormes d’abonnés, je réponds à tous ceux qu’on me laisse et suis ouvert.e à de nombreuses discussions, suggestions et débats. C’est ce que j’aime le plus depuis que je me suis lancé.e dans ” l’aventure ”, ces échanges avec d’autres passionnés comme moi alors qu’avant je gardais mes avis pour moi, dans mon coin. Comme quoi Internet ouvre pleins de portes…

Par contre, je ne suis pas prêt.e à changer ma façon de publier des articles pour en avoir un peu plus.Il y a pourtant de nombreuses choses que je pourrais faire comme par exemple publier beaucoup plus régulièrement, à des heures où plus de lecteurs ont la possibilité de me lire. Mais pour moi, mon blog ne doit pas être une source de pression, je dois y prendre du plaisir et être moi. Dans la ” vraie vie” je suis ce genre de personne un peu bordélique et laissant un peu traîner les choses. Et mon blog me représente un peu à ce niveau là. Mes articles ne changeront pas radicalement sous prétexte qu’un type d’article marche mieux qu’un autre. Je vais et ferai toujours ce que j’aime et veut faire. Dussé-je n’avoir plus que deux trois lecteurs….

Lectures d’avril 2017

Salut à tous !

Le mois d’avril est, déjà, terminé ! Il est temps de jeter un oeil sur mes lectures ce mois-ci !

Ce mois ci j’ai donc lu 6 livres ce qui à mon goût est peu, même s’il y a quand même deux pavé de 500 pages. J’espère faire mieux en mai. Sur ces 6 livres j’en ai chroniqué 4 ce qui est une bonne moyenne.

J’ai eu un petit coup de coeur pour Caraval et Fangirl m’a beaucoup touché.e. Les autres livre étaient eux aussi de bonnes lectures. Je suis plutôt chanceux.se puisque j’évite depuis le début de l’année les grosses déceptions.

J’ai donc avancé mon challenge Goodreads à 29%. Au niveau du Bingo du printemps j’en suis actuellement à 7 points. J’avance moins vite prévu… !

J’espère donc que le moi de mai je serai un peu plus efficace. Je suis pas mal sortie et la série 13 reasons why m’a aussi captivé.e pour quelques soirées ou je n’ai par conséquent pas lu…

Et vous ? Etes vous satisfait de votre mois de lecture ? Qu’avez vous lu ?

Fangirl – Rainbow Rowell

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous présente Fangirl , le premier Rainbow Rowell que j’ai lu, et il était temps !

18176003_1852670051673490_1629774061_o

Résumé :

Cath et Wren sont des jumelles inséparables. Fans de Simon Show, elles passent leur temps sur les forums consacrés à l’auteur. Mais la passion de Cath a tellement pris le pas sur sa vie que Wren lui annonce l’impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. L’une est prête à renoncer à ses rêves pour profiter dignement des joies de la vie estudiantine. L’autre est soudain projetée dans un univers hostile dans lequel tout le monde – ses profs, sa famille et sa colocataire – méprise la fan-fiction. C’est alors qu’elle tombe sous le charme d’un obsédé de la littérature…

Mon avis :

Ce livre est pour moi un bon livre doudou que je vais aimer relier quand j’aurais des coups de mou. Je suis d’abord tombé en amour de la couverture. Celle ci est très simple mais extrêmement mignonne.

J’avais au début, très peur de ne pas accrocher à ce roman. J’avais du mal avec le personnage principal, Cath. Je la trouvais immature et capricieuse. Pourtant au fil des pages, l’auteur a réussi à me la faire apprécier. J’ai aimé et admiré l’amour fort qu’elle porte à sa soeur malgré les hauts et les bas. Rainbow Rowell a réussi à mes yeux a capter cette relation si spéciale qui se tisse chez les personnes d’une même fratrie. Cela me fait penser à ce qu’avait dit ou écrit Linda Sunshine une fois ” Si vous ne comprenez pas comment une soeur peut vouloir à la fois embrasser et tordre le cou de sa soeur vous devez être enfant unique”.  Cette citation s’applique très bien ici.

De plus, je n’ai pas pu m’empêcher de reconnaître le moi d’il y a quelques années en Cath. La voir enfermé dans sa chambre préférant plutôt écrire que sortir m’a rappelé certains souvenirs. La fiction qu’elle écrit tout au long du roman m’a aussi profondément intrigué. e.  Et j’ai hâte de me procurer Carry On 

L’autre personnage à m’avoir beaucoup touché et à m’avoir serré le coeur est celui du père des jumelles. Ce dernier se retrouve seul à la maison après le départ de ses enfants et la difficulté avec laquelle il gère la chose m’a émue. Ce personnage qui pourrait être totalement secondaire est au contraire très bien travaillé et l’inquiétude que Ctah éprouve envers lui est justifiée.

Les autres personnages sont eux aussi travaillé avec minutie et rien ne semble laissé au hasard. L’histoire d’amour qui finit par se nouer est mignonne à souhait. Elle m’a fait sourire et m’a mis du baume au coeur.

Une réflexion sur ce phénomène qui semble de plus en plus répandu, et qui maintenant peut aboutir à des publications ”officielles”, qu’est la fanfic m’a amené là aussi à réfléchir. Après tout, un des mes ouvrages préférés After n’était il pas à la base une fanfic ? L’auteur nous laisse des pistes pour réfléchir mais ne semble pas juger ce phénomène, bien au contraire.

Citations :

”L’engagement, c’est la chose la plus noble et la plus courageuse que deux êtres puissent s’offrir.”

” Je ne suis pas vraiment sûre d’être douée pour ça… Les rapports garçon-fille… Humain-humain, même. Je ne fais confiance à personne, et plus je tiens à quelqu’un, plus je suis convaincue que cette personne va finir par se lasser de moi et partir.”

 

Caraval – Stephanie Garber

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous fait entrer dans un livre plein d’illusions et de magie. Je parle bien évidement de Caraval de Stéphanie Garber.

Caraval Stephanie GArber

Résumé :

Bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un jeu… Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n’est qu’illusions. Alors prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas…

18191532_1852659251674570_1052754987_n

Mon avis :

Depuis sa sortie en France ce roman a fait beaucoup parlé de lui. Et à force de voir tant de monde en parler je voulais moi aussi découvrir cette histoire ! Je l’avais donc très rapidement acheté mais par manque de temps ne l’avait pas encore ouvert. Quand sur Instagram j’ai vu que Les Lettres de Sel voulait se lancer dedans j’en ai profité pour lui demander de faire une Lecture Commune. D’ailleurs ça se passe ici pour voir son article .

Sachez que j’ai absolument bien fait d’ouvrir ce livre. Le résumé de l’éditeur me paraissait bien alléchant et je posais beaucoup d’espoir dans cette intrigue. Le début m’a fait un peu peur. Scarlett ne paraissait pas du tout sympathique et j’avais peur de ne pas réussir à la supporter. Pourtant, l’écriture de l’auteur est telle que les pages se tournent sans qu’on ne s’en rende compte. Et petit à petit je me suis attachée à Scarlett. J’ai essayé de la comprendre plus profondément et j’ai même eu du mal à la quitter en fermant le livre.  Mais le personnage que j’ai préféré est Julian. Tant de mystère l’entoure que j’ai passé tout le roman à changer d’avis sur lui. ”Oui je l’aime bien” , ”Non , il est louche”. Je ne savais plus où donner de la tête pour tenter de le percer à jour. Et jamais je n’aurai deviner la révélation finale. En tout cas, il m’a fait passer par toute une palette d’émotions et je crois qu’il n’est pas loin de rejoindre mes Crush littéraires mais j’attend de ”digérer” un peu plus ma lecture avant de réellement m’emballer. Donatella est elle aussi un personnage intéressant et , au vu de la fin du ce livre, j’attend du tome 2 qu’il la développe un peu plus et nous la présente autre que par les yeux de Scarlett.

Le thème qui m’a le plus touché.e dans cette intrigue est celui de l’amour que l’on peut se donner entre soeurs. Les dernières scènes du roman m’ont particulièrement bouleversé.e. Ayant moi même une petite soeur, je ne pouvais que me mettre à la place de Scarlett. La voir s’agiter frénétiquement pour retrouver Tella, constater ses doutes et ses peurs ne pouvait que me pousser à me demander : ” Et si j’étais dans sa situation je ferai quoi ?” . J’ai alors trouvé cette soeur aînée extrêmement courageuse.

L’intrigue est elle aussi très riche en rebondissements. Dans le pays des illusions et des mensonges on ne sait pas qui croire, qui suivre. On se retrouve dans la même situation que Scarlett à finir par douter de tout et de tout le monde . Je me suis personnellement plus d’une fois trompée sur le compte de nombreux personnages et découvrir leur vrai visage a toujours été une surprise.

Vous l’aurez compris, je vous conseille vivement de vous plonger dans cette histoire menée avec brio par Stephanie Garber. J’espère un tome 2 lui aussi riche en rebondissements !

18190918_1852659135007915_1447628789_n

Citation :

”Les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas”

 

L’assassin du roi – L’assassin Royal tome 2 – Robin Hobb

Salut à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous livrer mes impressions sur le tome 2 de L’assassin Royal de Robin Hobb.

L assassin du roi

Résumé :

Les pirates rouges sèment la mort et la désolation dans les Six-Duchés. Le royaume est affaibli et ne dispose que de peu de ressources pour les combattre. Le roi est seul, entouré d’une cour qui intrigue, d’une armée qui doute et… d’un assassin royal. Fitz, le bâtard princier, est devenu une arme redoutable et redoutée. Il maîtrise le Vif – la faculté de communiquer avec les animaux – et devient expert dans l’Art. Guerrier accompli, rompu à toutes les façons de tuer, il personnifie autant la justice du roi qu’il est le chevalier servant du prince Vérité. Mais il est aussi un obstacle pour le prince Royal qui veut accéder au trône, et nombreux sont ceux qui souhaitent sa mort…

Mon avis : 

Ce tome 2 est à mes yeux une réelle réussite ! Comme je le disais lors de ma précédente Chronique sur L’assassin royal, à savoir celle du tome 1, j’avais peur de très vite me lasser à la lecture de ces pavés. Mais ce livre-ci m’a totalement détrompé. Je l’ai lu avec encore plus de plaisir que le précédent.

J’ai apprécié retrouver les personnages de cet univers, surtout Fitz, Molly, le Fou et Vérité. Le vif de notre assassin continue de me fasciner même si malheureusement je crains qu’il ne lui arrive un grand malheur s’il continue de l’utiliser. J’ai aussi aimé en savoir plus sur ce personnage mystérieux qu’est le Fou.  Le caractère bien trempé de Molly m’a lui complètement tiré un grand sourire. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et une femme forte comme elle fait du bien à l’histoire ( et à notre chez Fitz !) . Kettricken est elle aussi une femme qui va révéler un caractère plutôt fort, et j’ai bien hâte de la voir évoluer !  Vérité est quant à lui dans ce tome plus roi que le roi Subtil.

Là encore de nombreuses aventures rarement joyeuses attendent notre assassin préféré. La menace des forgisés est quant elle de plus en plus proches, de plus en plus inquiétante !

Vous l’aurez donc compris, ce second tome est une réussite et j’ai hâte de me plonger dans le prochain qui m’attend déjà sur les étagères de ma bibliothèque !

Citations :

”Un message n’est pas délivré tant qu’il n’est pas compris.”

”Pouvons-nous éprouver du bonheur à nous dire que nous vivons au crépuscule plutôt qu’en pleine nuit ? Pouvons-nous nous réjouir de seulement souffrir tandis que nos rejetons connaîtront les tourments des damnés ? Cela peut-il être une raison de ne rien faire ?”

”C’est ainsi que ça se passe dans les Six-Duchés, aujourd’hui : nous tuons les nôtres pour prendre les Pirates de court, et puis nous en faisons des chansons. Étonnantes, les consolations qu’on peut trouver quand il n’y a plus d’espoir.”